PARTAGER

Extinction Rebellion, Attac et Les Amis de la Terre ont été délogé à coups de gaz lacrymogène alors qu’ils bloquaient l’aéroport de Chambéry pacifiquement. Des images qui rappellent un autre épisode du genre, en 2019.

 

Des militants se sont fait lourdement asperger de gaz lacrymogène, ce samedi 15 février, alors qu’ils bloquaient pacifiquement l’accès à l’aéroport de Chambéry depuis 11h du matin, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessus.

Extinction Rebellion, Attac et Les Amis de la Terre avaient appelé sur les réseaux sociaux à se rassembler devant cet aéroport pour en réclamer la fermeture, afin de limiter la pollution dans la région. Une centaine de manifestants s’est déplacée pour l’opération baptisée “Tousse en piste”, qui consistait à s’asseoir sur la route menant à l’aéroport.

Les associations ont expliqué vouloir “plus de cohérence dans les décisions politiques”, pour une justice climatique et sociale, comme vous pouvez le voir dans le tweet ci-dessous.

Vers midi, après une heure d’occupation, les policiers sont intervenus pour déloger les militants. Extinction Rebellion a partagé les images montrant des policiers, gazant les manifestants à bout portant.

Cette vidéo rappelle la première action de bloquage organisée par l’association britannique à Paris, lorsque les contestataires, assis sur le pont de Sully avaient reçu des gaz lacrymogène en plein visage. Des images qui avaient indigné jusqu’à l’étranger.

Source : Huffingtonpost

Publicité