PARTAGER
© AP Photo / Capucine Henry

Piotr Pavlensky, un artiste russe réfugié en France, affirme être à l’origine de la diffusion des messages et des vidéos à caractère sexuel qui ont incité Benjamin Griveaux à retirer sa candidature. Il assume son acte et a assuré à Libération vouloir «dénoncer l’hypocrisie» de l’ex-porte-parole du gouvernement.

Juste après le retrait de Benjamin Griveaux de la course à la mairie de Paris, l’artiste russe Piotr Pavlensky, réfugié en France, a revendiqué la diffusion des vidéos et messages à caractère sexuel attribués à l’ancien candidat. Il affirme tenir cette vidéo d’une «source» qui avait une relation consentie avec Benjamin Griveaux.

«C’est quelqu’un qui s’appuie en permanence sur les valeurs familiales, qui dit qu’il veut être le maire des familles et cite toujours en exemple sa femme et ses enfants. Mais il fait tout le contraire», a expliqué Piotr Pavlenski à Libération.

La façon dont il a obtenu la vidéo n’est pas claire à ce stade.

Griveaux se retire

Lors d’une réunion de crise organisée le 14 février, le candidat LREM à la mairie de Paris Benjamin Griveaux a annoncé son retrait, à un mois du scrutin. Cette décision soudaine fait suite à la diffusion d’une vidéo intime attribuée au candidat, diffusée sur un site internet et sur les réseaux sociaux.

«Je ne suis pas prêt à nous exposer davantage, ma famille et moi, quand tous les coups sont désormais permis, cela va trop loin. C’est pourquoi j’ai décidé de retirer ma candidature à l’élection municipale parisienne», a annoncé le désormais ex-candidat LREM expliquant que cette décision lui «coûte» mais souhaitant donner la priorité à sa famille.

Dans sa prise de parole, Benjamin Griveaux n’a confirmé ni n’a infirmé qu’il était l’auteur des vidéos.

Source : Sputnik France

Publicité