PARTAGER

Des activistes du mouvement Black Lives Matter publient des listes de “salopes” blanches refusant de s’agenouiller en signe de ralliement-soumission au mouvement. Ces militants visent en particulier les femmes sportives qui restent debout lors des séances d’agenouillements collectifs organisés par diverses équipes sportives pour soutenir le mouvement Black Lives Matter.

La liste des “Bitches who stood” (“salopes qui sont restées debout”, en anglais) est mise à jour au fur et à mesure du travail collectif d’identification à partir des photos de sportives, mené par des militants Black Lives Matter. La footballeuse Rachel Hill, des Red Stars de Chicago, a fait l’objet d’une vague de haine suite à son refus de s’agenouiller.

Ces publications de listes de “salopes qui sont restées debout”, toutes blanches, interviennent dans un contexte de flambée d’insultes sexistes envers les femmes blanches aux Etats-Unis. Sur Twitter, des militants Black Lives Matter discutent entre eux pour déterminer quelle est la meilleure insulte à employer pour qualifier les femmes blanches. Beaucoup estiment beaucoup trop molle l’insulte “Karen”, nom donné par les jeunes militants de gauche américains pour désigner les femmes blanches américaines. Certains proposent “salope blanche” tandis que d’autres préfèrent “pute blanche”.

 

Source Bellica

Patriote Info : la folie exterminatrice des gauchistes de Black Lives Matter est sans fin et monte graduellement chaque jour. Si personne ne se dresse devant eux ils iront jusqu’au bout de leur processus, éliminer physiquement tous leurs opposants, et ne pensez pas que j’exagère. C’est ce qu’a toujours été l’idéologie d’extrême gauche, une soif destructrice sans limite où se mêle domination, humiliation et rapine.

Les femmes qui ne se soumettent pas ne sont bien évidemment pas des salopes ou des putes, elles sont tous le contraire, ce sont des femmes intègres et courageuses.

Publicité