PARTAGER
US President Donald Trump speaks at the 2018 Project Safe Neighborhoods National Conference in Kansas City, Missouri, on December 7, 2018. / AFP / Jim WATSON

Vous avez probablement appris que les grands médias américains et certains réseaux sociaux avaient brutalement coupé le live du discours de Donald Trump cette nuit.

C’est une excellente nouvelle. Le piège tendu à l’état profond est en train de fonctionner à merveille.

Gardez à l’esprit que la liberté d’expression est protégée par le premier amendement de la constitution américaine et que Donald Trump, par sa fonction de président, est garant de cette constitution.

C’est l’erreur que viennent de commettre les médias, bafouer le premier amendement de la constitution sur la personne en charge de la protéger.

En censurant la première autorité des états-unis, démocratiquement élue, les médias et réseaux sociaux ont révélé trois choses essentielles, leur niveau de panique, qu’ils ont quelque chose à cacher et leur facette totalitaire.

Cette radicalité est observée y compris dans les rangs démocrates qui commencent à se poser de sérieuses questions sur la «démocratie» proposée par l’équipe Biden/Harris Obama.

C’est ce que Trump cherche à faire depuis le début de son mandat, révéler l’état profond et ses méthodes totalitaires aux yeux de tous, et il faut avouer que le personnage agit comme de l’eau bénite sur un démon.

Beaucoup d’entre nous s’inquiètent de cette escalade. Je ne suis pas inquiet, il est très probable que tout ait déjà été pensé par l’intelligence militaire (y compris un assassinat à la Kennedy).

Les médias et les réseaux sociaux n’ont pas un pouvoir absolu. En dernier recours, si un véritable putsch prend place (révolution colorée Black Live Matters), le président des états unis aura la possibilité de couper tous les canaux de communication (médias et internet/réseaux sociaux) et communiquer directement avec les américains sur un canal d’urgence que seul l’armée contrôle. Nous en avions parlé ici.

Dans un tel cas de figure Trump aura révélé l’état profond, puis l’aura muselé avant de terminer le «nettoyage du marais» avec la bénédiction du peuple américain.

L’état profond américain est proche de l’échec et mat.

https://qalerts.app/?n=4246

Traduction

Parfois, vous ne pouvez pas dire la vérité au public.
VOUS DEVEZ LA MONTRER.
SEULEMENT ALORS, LES GENS TROUVERONT LA VOLONTÉ DE CHANGER.
Q

Publicité