PARTAGER

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Excellente nouvelle saluée par les marchés comme il se doit avec une hausse de 12 % en séance à Wall-Street.

En effet, les laboratoires Pastis Therapeutics, entreprise très connue dans la Marseille Valley, vient de publier les résultats auto-certifiés de ses propres expériences vérifiées par personne et indiquant que l’injection de Pastis non diluée sous forme de deux injections intramusculaires à deux mois d’intervalle ainsi que d’une injection nasale permettaient de détruire toute présence de virus dans 100 % des cas notamment dans le nez. Une trop forte teneur en pastis dans les naseaux des gens ne permettant pas la survie du virus. Surtout cette nouvelle technologie permet de lutter contre tous les variants et autres virus mutants présents et à venir du coronavirus qui rentrent et infectent ses victimes par les voies respiratoires et donc par le nez.

C’est donc une avancée médicale majeure qui va changer la dynamique de l’épidémie actuelle. En plus le Pastis anti-covid-51 peut-être conservé à température ambiante, il a juste besoin d’être refroidi avant injection à une température comprise entre 2 et 4°, température facilement atteignable par tous les frigos actuellement disponibles même chez les particuliers.

Bon, vous l’avez compris, ce petit texte est du second degré (je préfère le signaler cette fois) et je vous invite à ne pas « sniffer » du Pastis anti-covid 51 par les naseaux sous peine d’ivresse incontrôlée et vous ne serez pas soigné pour autant !!!

Comme nous ne savons plus ce qui est vrai ou faux dans ce monde de mensonges ahurissant, ci-dessous une information véridique à défaut d’être totalement vraie !

Covid-19 : le patron de l’OMS prévient qu’un vaccin ne suffira pas

« Le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé a prévenu lundi 16 novembre qu’un vaccin ne suffira pas à lui tout seul à vaincre la pandémie de Covid-19. « Un vaccin va compléter les autres outils que nous avons, pas les remplacer », a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors de la tenue du conseil exécutif de l’agence qu’il dirige.

Concernant le vaccin, le directeur général, comme plusieurs de ses adjoints, s’est employé à tempérer l’optimisme qui s’est fait jour la semaine dernière quand Pfizer et BioNTech ont annoncé que des données préliminaires des essais de leur vaccin en phase III montraient une efficacité de 90 %. « Au départ, les quantités seront limitées et par conséquent les personnels soignants, les personnes âgées et celles à risque auront la priorité et nous espérons que cela va faire baisser le nombre de morts et permettre aux systèmes de santé de résister », a souligné le directeur général.

« Mais cela laissera encore beaucoup de champ au virus pour opérer », a-t-il mis en garde, exhortant à ne pas prématurément mettre fin aux mesures qui permettent de contrôler l’expansion du Covid-19, comme les tests, la quarantaine, le suivi des cas contacts, etc ».

Ce qui est certain c’est que tous ceux qui regardent un peu plus en avant les choses et lisent un tantinet, ont compris que nous ne sommes qu’au début de « l’aventure » vaccinale liée au Covid. Il y a des dizaines de projets menés simultanément, plusieurs technologies utilisées, et pour le moment des échantillons statistiques bien trop faibles pour tirer des conclusions définitives ou crédibles sur l’efficacité, les risques, ou encore le rapport bénéfices/risques qui devra être quantifié par catégories/âges etc.

Le travail est encore immense. Les dangers réels. Le manque de recul certain. Les problèmes logistiques importants bien que pas insurmontables. La couverture immunitaires incertaine dans la durée et par souches virales…

Pour le moment les vaccins ne suffiront pas, et en ce sens les propos du directeur de l’OMS sont assez censés.

Il va falloir du temps pour piquer tout ce petit monde, et il va falloir définir qui sont les premiers cobayes désignés d’office, pardon, les premiers bénéficiaires de ces vaccins !

Les marchés, eux, marquent le pas.

Le rebond vaccinal a été fait et beaucoup d’argent a été gagné.

Nous allons rester en lévitation tant que… tant que personne ne voudra se rendre compte que rien n’est réglé.

Il ne manquerait plus que Trump devienne le 46ème président des Etats-Unis avec un recomptage des voix…

Les jours prochains vont être passionnants à suivre et à vivre !!

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

« Insolentiae » signifie « impertinence » en latin

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source : Insolentiae

Publicité