PARTAGER

La communication de Christophe Castaner est mise en cause après la publication, mardi 16 avril, par le ministre de l’Intérieur dans laquelle on le voit « contempler » les dégâts de l’incendie de Notre-Dame.

Depuis lundi 15 avril et le terrible incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris, les politiques se multiplient devant l’enceinte du plus célèbre édifice religieux de la capitale. Et si la plupart d’entre eux, dans un souci d’unité nationale, affiche une étonnante sobriété, d’autres empruntent d’autres chemins… C’est le cas notamment de Christophe Castaner.

Mardi 16 avril, au lendemain de l’incendie, le ministre de l’Intérieur s’est rendu sur l’île de la Cité pour voir, par lui-même, l’étendue des dégâts. Puis, dans un message posté sur son compte Twitter, il tentait l’optimisme face à la situation. « Cette plaie béante au cœur de Paris, elle cicatrisera. Par notre générosité. Par notre solidarité. Par cette force qui nous rassemble face à l’adversité et qui fait de nous une grande nation. »

Jusqu’ici tout va bien… Mais il y a une photo. Une photo sur laquelle on voit Christophe Castaner, debout de dos dans l’entrée de la cathédrale endommagée par les flammes. Une très jolie photo, certes, mais qui, pour certains, paraît un peu trop préparée. Sur Twitter, plusieurs utilisateurs soulignent « la mise en scène » et « l’égotrip » dont ferait preuve le ministre de l’Intérieur. Une erreur de communication supplémentaire pour Christophe Castaner ?

Cette plaie béante au cœur de Paris, elle cicatrisera. Par notre générosité. Par notre solidarité. Par cette force qui nous rassemble face à l’adversité et qui fait de nous une grande nation. (…)

Source : profession-gendarme

La bibliothèque de Tepa

Livres à lire sur le sujet. Soutenez financièrement l’action de Patriote Info en achetant l’un des livres de sa bibliothèque.

Publicité
loading...