PARTAGER
Rémy Heitz, le 12 décembre 2018 lors d'une conférence de presse à Strasbourg. (PATRICK HERTZOG / AFP)

« La justice fera son travail avec rigueur et minutie mais nous n’en sommes pas encore à orienter ces plaintes et à prendre des décisions », a affirmé sur franceinfo le procureur de la République de Paris Rémy Heitz.

Le parquet de Paris a déjà reçu « une dizaine de plaintes » visant des décideurs publics autres que des ministres dans la crise du coronavirus, a expliqué mardi 31 mars sur franceinfo le procureur de la République de Paris Rémy Heitz. Les plaintes visant les ministres sont traitées par la Cour de justice de la République.

Les motifs ne sont pas toujours les mêmes et ne concernent pas non plus les mêmes personnes. « Il y a des plaintes qui ont été adressées à l’autorité judiciaire pour mise en danger de la vie d’autrui, parfois pour non-assistance à personne en danger. Elles sont de différentes sortes. Il peut y avoir des plaintes contre des ministres et donc c’est elles sont orientées vers le procureur général de la Cour de cassation et d’autres visent d’autres directeurs, décideurs publics, et elles sont adressées au procureur de Paris », a expliqué Rémy Heitz.

« La justice fera son travail avec rigueur et minutie mais nous n’en sommes pas encore à orienter ces plaintes et à prendre des décisions. Nous nous concentrons sur la gestion de la crise », a expliqué Rémy Heitz. « L’urgence c’est de nous concentrer sur nos missions essentielles. Ces plaintes, nous les traiterons et nous allons les analyser », a précisé Rémy Heitz.

Source : France TV Info

Publicité