PARTAGER
Conspué par les Gilets Jaunes, Bigard avait été contraint de se réfugier dans un bar lors de la manifestation du 12 septembre. // MAXPPP / ARNAUD JOURNOIS

« D’où il sort ce connard ? Olivier Véreux de mes couilles ! » : Jean-Marie Bigard insulte le ministre de la Santé après les restrictions imposées aux restaurateurs dans les Bouches-du-Rhône

Alors que l’humoriste s’est dernièrement déclaré prêt à se présenter aux prochaines élections présidentielles, sa dernière vidéo diffusée ce vendredi 25 septembre soulève un véritable tollé. Pourquoi ? Parce que Bigard insulte le ministre de la Santé, Olivier Véran, en réponse aux fermetures des restaurants et des bars dans les Bouches-du-Rhône pour enrayer l’épidémie de coronavirus. Ambiance.

« D’où il sort ce connard ? Mais comment peut-on accepter un truc pareil ? », s’offusque l’artiste dans cette fameuse vidéo publiée sur les réseaux sociaux. « Olivier Véreux de mes couilles ! Regarde-moi bien ! Les gens sont plus en sécurité dans leur restaurant, tranquilles, installés, que d’être dehors à boire des bières torse nu sur les quais de la Seine. Tu n’a pas compris que cette restriction est certainement celle de trop. »

« Tu me fais penser au flic qui a l’avant-bras sur la gorge de George Floyd. La France est en train de te dire « On étouffe, on va mourir », et toi tu continues jusqu’à ce qu’on meure ».

« Insulte publique, c’est pas grave : c’est 500 euros »

Selon Bigard, porte-parole autoproclamé des Gilets jaunes, « Marseille, évidemment, c’est pour décrédibiliser Didier Raoult, qui est un héros pur ».

L’humoriste appelle ainsi à désobéir. Et invite Olivier Véran à « aller se coucher à 22h », ou même à aller « en prison, tu seras mieux et tu feras moins de mal ».

Bigard qui conclue : « Insulte publique, c’est pas grave, c’est 500 euros. je peux dire « enculé » autant de fois que je veux, c’est toujours 500 euros ».

 

Source : L’indépendant

Publicité