PARTAGER
© AP Photo / Benoit Tessier

Déclaré cas contact puis positif au Covid-19, Jean Castex est critiqué sur les réseaux sociaux pour son manque de considération envers les gestes barrières, une vidéo de lui en marge du congrès de l’Association des maires de France la semaine dernière l’incriminant particulièrement.

Faites ce que je dis, pas ce que je fais? Ce mardi 23 novembre, le hashtag #foutagedegueule circule activement sur Twitter, souvent accompagné de photos ou d’une vidéo de Jean Castex saluant des élus en marge du congrès de l’Association des maires de France le 16 novembre. Le Premier ministre, qui rappelle régulièrement l’importance des gestes barrières, ne les respectait pas lui-même ce jour-là, alors qu’il a été testé positif au Covid-19 ce lundi.

La vidéo en question a d’abord été partagée par le journaliste de La Voix du Nord, Julien Lécuyer, lequel précise que l’entrée était conditionnée par la présentation du pass sanitaire. Malgré ce pass, les gestes barrières doivent toutefois rester de mise. Le Premier ministre, accompagné du ministre de l’Intérieur, y serre plusieurs mains, parfois longuement, le tout en l’absence totale de masque.
L’extrait avait déjà fait polémique dès sa publication, le 17 novembre, poussant le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal à défendre M.Castex. « On est tous humains […]. Il peut y avoir de temps en temps un moment d’inattention, un écart », avait-il plaidé. Mais cet extrait prend une tout autre ampleur depuis que le chef du gouvernement a été annoncé positif, générant de fait un grand nombre de cas contacts dans le monde politique.

« Jean Cluster »

En effet, le Premier ministre venait de se rendre à Bruxelles pour y rencontrer son homologue belge et sa délégation, comprenant d’autres ministres du plat pays. Du côté français, les ministres des Armées Florence Parly, de l’Intérieur Gérald Darmanin, de la Justice Éric Dupont-Moretti, et le secrétaire d’État à l’Europe Clément Beaune l’accompagnaient.

D’après BFM TV, ce dernier a d’ailleurs effacé d’Instagram une photo l’affichant, sans masque, avec Jean Castex, qui le porte. La peur de subir des reproches sur le respect des gestes barrières et de la distanciation? En tout cas, sur Twitter, une autre photo d’eux deux, proches mais masqués, est toujours bien présente sur le compte du secrétaire d’État.

D’autres responsables de la sécurité intérieure et du renseignement sont aussi potentiellement infectés. De même que les nombreuses personnes que Jean Castex a croisées lors de ses rendez-vous au cours des derniers jours. Au total, 10 ministres français ont été en contact avec lui. Tous doivent désormais passer un test PCR et rester en quarantaine dans l’attente du résultat. « On vous présente Jean Cluster Premier ministre », moque l’avocat Régis de Castelnau en pointant ce fait.

Vacciné mais positif

C’est la première fois que le Premier ministre est testé positif, après avoir été cas contact à quatre reprises depuis le début de l’épidémie. À noter qu’il est doublement vacciné depuis le mois de juin. Il avait même reçu une injection d’AstraZeneca devant les caméras pour tenter de convaincre la population.
En juillet dernier, il affirmait par erreur sur TF1 que les personnes « qui ont reçu deux doses » « montrent qu’elles n’ont plus de chances d’attraper la maladie ». Il justifiait alors le fait qu’une personne vaccinée ne devait plus s’isoler si elle était cas contact. Un dur rappel pour le chef du gouvernement que le vaccin ne protège pas des infections et que son efficacité diminue avec le temps.

Source : Sputnik

Publicité