PARTAGER
© Sputnik . Aleksey Koudienko

Moscou a autorisé la distribution de ce médicament controversé, dont 68 000 boîtes ont été offertes par la Chine.

La Russie se met elle aussi à la chloroquine. Après les Etats-Unis et la France, Moscou a également autorisé l’usage de ce médicament loué par le professeur Didier Raoult et qui divise les scientifiques du monde entier, rapporte notamment Le Parisien. Dans un décret publié jeudi 16 avril au soir, le gouvernement russe a donné son aval pour que les patients atteints du Covid-19 aient accès à ce traitement.

68 000 boîtes offertes par la Chine

La décision a été officialisée à la suite d’un entretien téléphonique entre le président russe Vladimir Poutine et son homologue chinois Xi Jinping. Le gouvernement russe a d’ailleurs fait savoir que la Chine avait offert plus de 68 000 boîtes du médicament à la Russie. L’hydroxychloroquine pourra donc désormais être distribuée aux hôpitaux traitant les patients testés positifs au coronavirus ou soupçonnés d’être infectés. Pour sa part, l’agence russe de contrôle des services médicaux a été chargée d’assurer un suivi pour s’assurer de la sécurité et de l’efficacité du médicament.

Plusieurs médecins, le Pr Raoult en tête, appelle à administrer massivement ce médicament, prescrit depuis plusieurs décennies contre le paludisme. Le président américain Donald Trump l’a même qualifié de « don du ciel ». Le régulateur du médicament aux Etats-Unis (FDA) a d’ailleurs autorisé son usage, uniquement à l’hôpital, à la fin du mois de mars. Le gouvernement français a également publié un texte encadrant la délivrance du traitement, soumise à des conditions strictes.

Source VA

Publicité