PARTAGER

Alors que la situation épidémique reste préoccupante en France, le gouvernement préparerait déjà un troisième confinement qui pourrait débuter à la fin du mois.

Disneyland Paris a suscité une vague d’inquiétude sur les réseaux sociaux au début de cette semaine, de nombreux internautes voyant dans l’annonce du report de sa réouverture à début avril le signe d’un potentiel reconfinement national à venir.

Et tandis que la situation sanitaire reste préoccupante dans l’Hexagone, Europe 1 rapporte ce mercredi 20 janvier que le gouvernement peaufine son plan pour un troisième confinement qui permettrait, notamment, de limiter la circulation du variant anglais sur le territoire national.

Des modélisations préoccupantes

Pourquoi un reconfinement est-il aujourd’hui sérieusement envisagé par l’exécutif ? Principalement en raison des modélisations pessimistes des chercheurs de l’Inserm et de l’Institut Pasteur. L’Inserm estime ainsi que le variant anglais du virus, jugé bien plus contagieux, deviendra sans doute dominant entre fin février et mi-mars.

Selon l’institut, qui ne prend pas en compte la campagne de vaccination dans ses prévisions, l’épidémie pourrait alors atteindre un niveau semblable à celui constaté au printemps dernier, lors du premier confinement, avec 25.000 hospitalisations attendues. De son côté, l’Institut Pasteur estime que la vaccination permettra de réduire de 20 à 40% ce pic d’hospitalisations, si des décisions sont prises au bon moment.

Un reconfinement dans les tuyaux

Alors que le professeur Jean-Daniel Lelièvre, chef de service des maladies infectieuses de l’Hôpital Henri-Mondor à Créteil, estimant lundi sur France Inter qu’un nouveau confinement est aujourd’hui inévitable, le gouvernement plancherait déjà sérieusement sur ce plan. Europe 1 évoque ainsi plusieurs sources gouvernementales selon lesquelles « la question n’est plus de savoir si un troisième confinement aura lieu, mais plutôt quand ».

Et si rien n’est encore décidé quant à l’ampleur de ce nouveau confinement, qui pourrait être décrété à l’échelle locale ou nationale, Europe 1 se risque tout de même à prédire que « le gouvernement pourrait faire son annonce dès la semaine prochaine et l’instaurer à la fin du mois ».

Selon les sources du média, ce confinement pourrait prendre une forme semblable à celui mis en vigueur en novembre, avec notamment le retour des attestations de déplacements, des dérogations pour se rendre au travail, et avec des écoles toujours ouvertes.

Source : Gentside

Publicité