PARTAGER

Vous êtes nombreux à demander la position de notre organisation syndicale sur les mesures Covid et notamment sur le port obligatoire du masque.

Exercice difficile que de donner une position sur ce sujet tant l’Establishment a divisé la France en deux camps : celui du bien et celui du mal.

D’un côté, on trouve les gentils qui sauvent des vies en disant amen à toutes les mesures et restrictions imposées par le gouvernement et, de l’autre, les méchants, qui propagent le virus et tuent des gens en ne respectant pas les diktats sanitaires du politburo parisien.

Dans un tel contexte idéologique, reste-t-il une place pour le débat et la réflexion ? Pas sûr..

Mais force est de constater que les bureaucrates qui imposent aujourd’hui le port du masque aux Français sous peine d’amende sont les mêmes qui avaient interdit aux policiers et aux gendarmes de mettre un masque au début de la pandémie..

Concrètement, nous retiendront la dissonance entre les avis médicaux des différents spécialistes qui ne savent finalement pas grand chose et sont capables de dire tout et son contraire..

On ne connait d’ailleurs toujours pas l’origine précise de ce virus.. Aucune enquête internationale sérieuse n’est pour l’heure conduite..

De Didier Raoult à Jean-François Delfraissy en passant par Olivier Véran, les avis sont loin d’être unanimes sur les mesures à prendre..

La grippe tue en moyenne 650.000 personnes chaque année. Le nombre de décès attribués au Covid19 vient d’atteindre le million après environ une année de pandémie si l’on considère que l’épidémie était déjà active en octobre dernier à Wuhan.

Ainsi, sur une annuité, quoi qu’on en dise, en terme de mortalité, le Covid19, ce n’est qu’une grosse grippe qui nécessite toutefois, certes, d’avantage d’hospitalisations en réanimation que la grippe.

Le problème principal, c’est donc bien le manque de lits en réanimation. Pour exemple, la France possède proportionnellement moins de lits de réanimation que l’Italie.

Plutôt que de créer de manière massive des lits en réanimation, le gouvernement préfère imposer le port d’un masque dont l’efficacité semble très aléatoire. De nombreux Français conservent d’ailleurs le même masque plusieurs jours à cause de son coût exorbitant.

Imposer des mesures restrictives des libertés collectives et individuelles est la décision du gouvernement Français. D’autres pays ont fait des choix différents en misant sur la responsabilité de leurs concitoyens.

Les privations de liberté imposées aux Français sous couvert de lutter contre le Covid frustrent une partie de la population et font un peu plus monter la mayonnaise.

Tôt ou tard, nous risquons de le payer avec des manifestations violentes dans les rues. Notre société a besoin d’apaisement.

Nos concitoyens ne comprennent plus que le gouvernement puisse être aussi autoritaire avec la France d’en bas qui ne passe pas sa vie masquée et si faible avec des terroristes de 25 ans qui se font passer pour mineurs isolés avec la bénédiction de ces mêmes pouvoirs publics..

Nous prendrait-on pour des cons ?

Source : Profession Gendarme

Publicité