PARTAGER

Un camarade m’écrivait ceci en mars 2020, je crois que son texte est toujours d’actualité :

Quand on analyse bien la situation, voici ce que cela donne :

– La prétendue « pandémie mondiale » n’est finalement qu’un virus made in Européen, qui ne sévit quasi-principalement que sur les pays de cette alliance politique: le Coronamescouilles est tellement sélectif qui ne s’en prend même pas aux grandes puissances ;
– Les pays hors UE se protègent de ce rhume/bronchiteux (et de la bêtise des français) en fermant leurs frontières à tout ce qui vient de l’UE;
– On nomme une maladie bénigne « Pandémie », on lui attribue un petit nom (Covid 19), on tabasse les idiots à coup de BFMTV et les gens deviennent égoïstes, agressifs et font preuve du même discernement qu’une huître sous tranxène;
– On lance des fakes sur les réseaux sociaux (style les vidéos de blaireaux qui « connaissent tous quelqu’un de bien placé ») et l’humain se transforme en une balance faisant passer Klaus Barbie pour un grand humaniste;
– On s’assoie sur toutes les valeurs nationales en étouffant la solidarité, la pensée propre et toute tentative d’action commune.

A titre d’exemple, des gens sont en vacances aux US, ils y restent plusieurs semaines et quand ils reviennent chez eux avec le Corona, c’est parce qu’ils sont restés deux heures à l’aéroport de Paris…

La suite, on la connait: après avoir relégué au stade de poison la chloroquine (utilisée depuis 80 ans) et passé sous ordonnance l’aspirine (Efferalgan, doliprane), un vaccin miracle va surgir subitement des laboratoires français (du poison dont on aura obligation d’injection), les dirigeants nous auront sauvés « selon les médias ».

Quand on se réveillera, on aura une puce sous la peau, nous n’aurons quasiment plus de droits civiques, les lois seront plus dures (car jugés « préventives » à tout nouveau « danger »).

On se dira que ,finalement, les 20 cms que nous nous serons pris dans la fourrure étaient nécessaire à notre salut.

Personne ne constate l’absurdité de devoir s’autoriser soi-même une sortie en imprimant une attestation obligatoire, je pense que les instigateurs de ce scénario absurde doivent quand même bien se marrer devant l’imbécillité de l’humain qui s’exécute sans sourciller.

Apprendre à distinguer le bien du mal et le vrai du faux n’est finalement pas compliqué.

Il suffit d’arrêter d’être con: contester l’évidence, c’est confirmer ton état d’esprit. Reste dans le troupeau, subi, ne te plains surtout pas et arrête de te prendre pour quelqu’un de bien,  parce qu’on te fait croire que rester chez toi à boire et à bouffer comme un porc, c’est être un héros.

Update du 25/03/2020:

Ici, à la Réunion, on s’affole pour 183 cas de grippe (pardon, « Covid 19″), soit 0,02% de la population, alors qu’une grippe touche chaque année entre 02 et 08 millions de personne.  Rien qu’en France métropolitaine (8,5 % de la population). Nous ne parlerons même pas des 25.000 personnes qui meurent de faim dans le monde au quotidien, car comme m’ont dit ouvertement certains (je cite):

« Ils sont loin, c’est leur destin, on ne peut rien pour eux… »

Le Corona est sans nul doute le virus qui révèle au grand jour l’égoïsme et la bêtise humaine.

David

Source : Profession Gendarme

Publicité