PARTAGER

La Chine, qui vient d’être invitée par Davos et le World Forum Economics de Klaus Schwab, est ingénieuse… Dès qu’il s’agit de voler des élections ou de réduire les libertés à la taille d’un mouchoir de poche.

Ce système infra rouge porté sur un casque permet à cette dictature de faire la chasse aux anti vaxx et plus largement donner un nouveau moyen de compression des libertés de circulation.

Bien sûr tout ça sous couvert d’humanisme et de sanitaire.

Couplé à un système de passeport numérique cette technologie IR permettra aux policiers de harceler (ou pas) les personnes n’ayant pas été vaccinées contre la covid19, 20, 21, 22, 23, ∞.

Le pouvoir pourra vous injecter dans les veines ce que bon lui semble, et vous ne pourrez pas y échapper, à moins de vivre en haut d’une montagne neigeuse en Hermite.

La chine, cette grande démocratie est invitée à Davos aujourd’hui même.

Le journal Le Monde nous en parle avec des papillons dans le ventre.

La Chine et le Covid-19, invités vedettes du « Davos virtuel »

L’empire du Milieu et plus largement l’Asie tiendront une place à part lors de ce sommet qui verra les « grands » de ce monde se parler à distance, pandémie oblige.
C’est un drôle de sommet qui s’ouvre lundi 25 janvier, sans neige, sans hélicoptères de surveillance et sans petits-fours en après-ski. Un simili-Davos sans Davos. En 2020, à la même époque, le Forum économique mondial (WEF) fêtait les 50 ans de son rendez-vous annuel dans la station alpine où convergent chefs d’Etat, dirigeants d’entreprises ou ONG. Un virus inconnu paralysait Wuhan, en Chine, et on ironisait en aparté sur le manque d’enthousiasme suscité par les réceptions de la délégation chinoise.
En janvier 2021, le décor a bien changé. Deux invités se partagent la vedette d’un grand rassemblement virtuel sur cinq jours, rebaptisé « Davos Agenda » : le président chinois, Xi Jinping, et le Covid-19. Avec une croissance de 2,3 %, la Chine est la seule grande économie à avoir échappé en 2020 à la récession provoquée par la lutte contre le virus. L’empire du Milieu apparaît comme un moteur essentiel pour aider au redémarrage de la croissance mondiale. Le président chinois, qui s’était rendu pour la première fois à Davos en 2017 afin de lancer un appel en faveur du libre-échange et de la coopération internationale, devrait récidiver. A l’appui de ce discours d’ouverture attendu, l’accord d’investissement signé en décembre avec l’Union européenne.
[…]
Le Monde 25/01/2021
«Le monde», subventionné à hauteur de 4 millions par la fondation Gates, voit en la dictature communiste Chinoise une «vedette».
Carrément.
Le PCC est une rock star dans certains esprits en occident, mais cela ne va pas vous plaire, c’est la Rock Star des dictatures sanitaires.
Un souffle de totalitarisme s’en vient en occident et nos éditorialistes citent régulièrement la Chine communiste comme modèle.

Je vous invite à mieux comprendre le programme insufflé par Davos en occident en cernant la personnalité de Klaus Schwab, son fondateur, dans cet article.

Vous verrez que le communisme est tout à fait au programme de ces élites mondialistes et que ce virus est la mèche qui permet à ces dictateurs en herbe de nous basculer dans les ténèbres.

Publicité