PARTAGER

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Comme disait l’un de nos maîtres de l’humour, et je parle de Coluche, « de tous ceux qui n’ont rien à dire, ceux qui se taisent sont les plus agréables »… Et notre ami Bruno Le Maire, notre mamamouchi préposé à l’économie dans notre douce France de l’an de grâce 2020 vient de l’ouvrir pour nous partager une fulgurance analytique impressionnante de profondeur.

Après dame Agnès qui nous explique que les masques ne servent à rien pour en porter un, même pas 10 jours après, voici que son comparse gouvernemental dit Nono l’ami de Manu, vient de nous expliquer que l’impact du coronavirus sur l’économie mondiale sera de 1 point de PIB pour la Chine, soit 0.2 point pour l’économie mondiale soit très logiquement un petit 0.1 point pour la croissance française….

Le problème c’est que l’ami Nono il en sait fichtre rien des impacts économiques du Coronavirus parce que là son « estimation », enfin celle de ses « services », prend comme base de départ un arrêt très temporaire de la Chine… or, l’arrêt risque de durer un peu plus longtemps que prévu et le coût économique sera exponentiel en fonction de la durée et non pas linéaire.

Si vous lisez la chronique d’une pandémie du 13 février dans cette édition, vous découvrirez effarés, que les sinistres de la santé de l’Union Européenne, nous préparent et se préparent, à une pénurie de médicaments… oui, c’était une évidence. Mondialisation piège à cons vous disais-je dans ma dernière vidéo.

SI l’on en croit les simulations d’Event 201 très récentes puisqu’elles datent de novembre 2019, une pandémie de Coronavirus pourrait entraîner un baisse du PIB mondial de 11 points… autant dire une chute libre !

On ne fait pas d’estimations dans une situation dont on ne maîtrise pas l’évolution, on peux faire de multiples scénarios par exemple, ce qui a plus de sens pour avoir plusieurs hypothèses de travail.

Si vous me demandez combien cela va coûter, je vous répondrai, je n’en sais rien à ce stade !! De pas grand-chose à énorme, et passé un certain stade, le coût n’aura aucune importance, car ce sera une question de survie.

Vous imaginez 0.1 point de croissance en moins pour la France, si les vols des compagnies ne reprennent pas pendant 2 ans ?

Vous imaginez 0.1 point de croissance en moins pour la France, s’il n’y a plus d’importations de Chine, des pénuries massives et des magasins par milliers vides de leurs chinoiseries ?

Vous imaginez 0.1 point de croissance en moins pour la France, si nos marques de luxe ne vendent pas leurs sacs et parfums très cher à nos amis Chinois ?

Vous imaginez 0.1 point de croissance en moins pour la France, si les autres pays d’Asie sont touchés ?

Vous imaginez 0.1 point de croissance en moins pour la France, si Singapour, Hong-Kong ou la Thailande sont fermées, sans même vous parler de Bali et toute l’Asie jusqu’au JO de Tokyo qui finiront par être annulés vu l’ampleur que semble prendre la crise.

D’ailleurs, et bien plus que l’augmentation du nombre de cas qui est toujours bien loin de refléter la réalité dramatique de ce qui se joue en Chine, pour la première fois, un pays voisin, le Vietnam vient de mettre une ville de 10 000 habitants en quarantaine, une petite ville à 40 kilomètre d’Hanoï…

Vous imaginez 0.1 point de croissance en moins pour la France, si le monde entier termine en confinement et sous quarantaine ?

Bruno n’en sait rien, je n’en sais rien, nous en savons tous rien du tout.

Alors comme disait Coluche, « de tous ceux qui n’ont rien à dire, ceux qui se taisent sont les plus agréables »…

La seule chose raisonnable à faire désormais est d’expliquer à nos concitoyens qu’il faut passer, sans panique ni peur, de l’insouciance à la prévoyance.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

« Ceci est un article « presslib » et sans droit voisin, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source : Insolentiae

Publicité