PARTAGER

Sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes signalent le bug. La banque assure tout faire pour résoudre le problème, explique « Le Parisien ».

Trois mille euros transférés au lieu de 1 500. Un loyer viré en double. Pour certains clients de la BNP Paribas, la consultation des comptes a viré au cauchemar durant les dernières heures. En raison d’un problème informatique, certains virements ont été effectués en double. Une situation qui peut devenir problématique pour certains clients, explique Le Parisien. La banque, qui parle d’un « dysfonctionnement interne », espère régler le problème « dans les plus brefs délais ».

Sur les réseaux sociaux, de nombreux clients de la banque mettent en avant leur détresse ou leur incompréhension, témoignant d’un virement qui a été débité deux fois sur leur compte. Antoine, dont le nom a été changé par Le Parisien, précise avoir fait opposition immédiatement à sa carte bleue. Mais, après avoir pu joindre le service client, il a finalement appris ce qui s’était passé. « La conseillère m’a dit qu’il y avait un bug informatique depuis hier soir [vendredi, NDLR]. » Elle lui a aussi précisé que le problème devrait être résolu en début de semaine, lundi ou mardi.

Pas de communication sur les réseaux sociaux

Comme le souligne encore le quotidien, la BNP Paribas, qui possède pourtant un compte Twitter dédié aux interactions avec les clients (@BNPParibas_Sav), n’a pas communiqué sur le bug. Le dernier message émis par le compte date du 5 mars, soit avant le début du problème informatique. La communication officielle de la banque précise que ses services mettent « tout en œuvre pour résoudre la situation dans les plus brefs délais ». Mais, à la différence de la conseillère, aucune date n’est précisée, face à ce qui est décrit comme un « dysfonctionnement technique interne ». Les clients devraient être remboursés des sommes indûment prélevées, mais aussi des éventuels intérêts, précise la banque. En 2019, la BNP Paribas avait déjà été confrontée à deux reprises à des problèmes techniques majeurs. En janvier, puis en mars, de nombreux clients avaient été incapables de consulter leurs comptes, payer ou retirer de l’argent.

Source : Le Point

Publicité