PARTAGER

La société Casino gagne (encore) de l’argent dans un monde de la grande distribution en pleine Bérézina et c’est déjà un réel succès tant le contexte est difficile.

Les difficultés du groupe tiennent aussi dans son montage financier et dans le fait que sa holding soit, semble-t-il, surendettée.

L’avantage pour les actionnaires de Casino, société cotée en bourse, c’est que le principal actionnaire la Holding Rallye détenant 51% du capital a toujours cherché à obtenir de gros dividendes pour pouvoir payer… les emprunts aux banques!

Du coup depuis des années Casino sert des rendements très élevés proches des 10%.

Comme l’explique cet article de la Tribune, « l’issue la plus probable, selon lui, serait de voir les créanciers obligataires, qui portent 40% de la dette de Rallye, échanger leurs créances contre du capital et devenir ainsi les actionnaires de contrôle de la holding qui détient 51% de Casino. Le solde de la dette de Rallye est détenu par des banques, notamment BNP Paribas, BPCE ou le Crédit agricole ».

Reste à savoir si dans cette affaire les banques vont « perdre » de l’argent, ou réussir à en gagner en prenant le contrôle de la société à travers une sorte « d’alliance » de place?

Charles SANNAT

Source : insolentiae.com

La bibliothèque de Tepa

Livres à lire sur le sujet. Soutenez financièrement l’action de Patriote Info en achetant l’un des livres de sa bibliothèque.

Publicité
loading...