PARTAGER

Haaaa…. les vilains riches, les ménages zézés, enfin aisés…

La dernière idée stupide de nos mamamouchis est de supprimer pour les plus riches et autres zézés du pays, les crédits d’impôts pour les employés à domicile…

C’est évidemment une politique de benêts…

D’abord, Hollandouille nous avait déjà sorti cette idée géniale, avec un résultat prévisible un carnage sur l’emploi.

Il est de bon ton dans les cercles du pouvoir de parler du « ruissellement ».

Bien au delà du fait de savoir si cela marche ou pas, ce qui est certain, c’est que le smicard qui ne paye pas d’impôt emploie rarement lui aussi 3 smicards…

Logiquement donc, la base du ruissellement des « zézés » vers les moins « zézés » passe évidemment par… l’emploi !

C’est parce que des gens ont des sous, payent des impôts et embauche aussi bien des jardiniers que des coach sportifs, que cela crée du travail pour des centaines de milliers de personnes.

En supprimant ces aides, certainement les plus utiles et les plus rentables des niches fiscales existantes, nous allons aboutir à deux résultats parfaitement connus d’avance.

1/ augmentation du travail au noir.

2/ augmentation du chômage et destruction d’emplois.

Pour nos députés dépitants, « 30 % de l’enveloppe du crédit d’impôt emploi à la personne, soit 1,3 milliard d’euros sur 4,5 milliards, bénéficient aux 10 % des ménages les plus aisés »….

Quelqu’un peut-il expliquer à ces vedettes de l’économie, que, en général, pour s’offrir un secrétaire particulier, ou même une femme de ménage, et parfois les deux, il faut effectivement être un peu « zézé »…

Il y a donc une seule question à se poser.

Combien coûte chaque emploi créé en « réduction d’impôt à l’Etat » et combien coûte un chômeur chômant et son indemnisation ?

Parfois, nos mamamouchis sont véritablement épuisants !

Charles SANNAT

Source : Insolentiae

Publicité
loading...