PARTAGER

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

La retraite par répartition, tout le monde a bien compris ce que c’était.

Les jeunes et les actifs payent pour ceux qu ne travaillent plus.

La retraite par capitalisation, c’est le chacun pour soi. Il faut mettre de côté pour ses vieux jours et cela pose des problèmes. De sérieux problèmes.

Essayons d’être simple et compréhensible sans être simpliste.

Pour épargner pour sa retraite encore faut-il avoir une… capacité d’épargne. Plus le salaire est élevé plus la capacité d’épargne est importante (en théorie et si vous ne roulez pas en Porsche).

Première leçon, moins on est riche moins on peut capitaliser pour plus tard !!

Logique. Quand je gagne 1 200 euros par mois et le conjoint aussi soit 2 400 à 3 000 euros nets par mois avec deux enfants (en moyenne) il n’y a presque aucune chance de capitaliser plus de 50 euros par mois…

Mais imaginons que dans le monde magique de Macron et de BlackRock, les pauvres réussissent tout de même à mettre de côté 100 euros par mois de côté pour leur vieux jours.

Imaginons.

Je sais.

Les gens sont à 10 euros près tous les mois.

Mais imaginons justement, soyons super optimistes ! 100 euros de côté chaque mois.

Si je mets 100 euros par mois de côté pendant 30 ans tous les mois avec un taux d’intérêt de 4 % par an au bout de 30 ans je suis à la tête d’un capital de 68.527 euros…. ce qui me fait une rente de 571 euros par mois chaque mois pendant 10 ans…. pas lourd !

Le problème c’est qu’avec les taux négatifs, « c’est dur dur de capitaliser son capital constituant à constituer sur 30 ans alors que l’argent ne rapporte rien »… voyez le truc ?

Imaginons que votre épargne rapporte 1 %… sur 30 ans vos 100 euros mis tous les mois de côté vous permettrons d’obtenir : 41 933 euros soit une rente de 349 euros et quelques… mais 349 euros de dans 30 ans ne vaudront strictement rien en pouvoir d’achat… Vous savez l’inflation (des taxes, des impôts, et de l’énergie etc..).

Deuxième leçon, dans un monde de taux négatifs la capitalisation est une escroquerie pure et simple !

Vous l’aurez compris, capitaliser avec du « garantie » c’est bidon.

D’autant plus que le « garantie » c’est de dettes d’Etats (les obligations) réputées sûres, mais qui ne seront sans doute jamais honorées…. surtout sur 30 ans ! Surtout avec la réforme monétaire qui nous pend au nez.

Vous allez me dire, heureusement Mamamouchi 1er notre phare de la finance élyséen, pense à tout. Du coup il a tout négocié pour nous avec les gens de BlackRock, vous savez le plus gros fonds de fonds de pension du monde avec ses 6 000 milliards de dollars sous gestion.

On vous proposera donc d’aller chercher du rendement sur les marchés financiers. Sur la bourse quoi ! Et ça tombe super bien, car comme les taux sont très bas, les cours de la bourse sont très, très hauts ! Et comme on le sait tous chez les paysans, c’est quand les prix sont les plus élevés… qu’il ne faut surtout pas acheter !

Cela dit, comme le système est toujours en recherche de nouveaux pigeons pour faire la contrepartie, si les épargnants français pouvaient acheter des actions à ceux qui veulent en sortir et prendre leurs bénéfices avant la prochaine crise, cela pourrait être profitable à certains.

Troisième leçon, on ne capitalise pas en actions quand les marchés actions sont au plus haut de tous les temps !!

Pour capitaliser, il faut pouvoir :

1/ capitaliser avec un taux d’intérêt positif.

2/ avoir la certitude de la solvabilité des emprunteurs à qui on prête sous la forme d’achat obligataire…

3/ Avoir un peu d’actions et inverser les proportions l’âge avançant vers la retraite pour sécuriser le capital.

Or :

Les pays sont surendettés et en faillite théorique.

Les taux sont négatifs en raison de l’insolvabilité des pays et donc des pays en faillite théorique.

Les actions sont au plus haut en raison des taux négatifs…

Et vous croyez que c’est le moment d’aller capitaliser dans un fonds pour vos vieux jours de dans trente ans ?

Je n’ai pas à vous donner la réponse, mais je peux vous inciter à vous poser la question !!!

Mon point de vue est simple. La capitalisation c’est un piège à cons (dans le contexte économique actuel).

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

« Insolentiae » signifie « impertinence » en latin

« Ceci est un article « presslib » et sans droit voisin, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source : Insolentiae

Publicité
loading...