PARTAGER

C’est une vielle histoire qui remonte presque à… 20 ans ! C’est dire la célérité de la chose judiciaire…

« BNP Paribas a-t-elle trompé ses clients ? La banque est jugée devant le tribunal correctionnel de Paris. En cause: l’un de ses produits baptisé Helvet Immo, commercialisé à la fin des années 2000 et qui proposait des prêts immobiliers en francs suisses, remboursables en euros. Beaucoup de clients particuliers y ont perdu de l’argent.
« Discours trompeur » et flambée des capitaux à rembourser: mardi débute à Paris le procès de la principale filiale crédit de BNP Paribas, accusée d’avoir dissimulé les risques induits par ses prêts en francs suisses Helvet Immo, au détriment de plus de 4.600 emprunteurs ».

« BNP Paribas Personal Finance, connue en France sous la marque Cetelem, sera jugée devant le tribunal correctionnel de Paris jusqu’au 29 novembre pour « pratique commerciale trompeuse » pour la commercialisation, de 2008 à 2009, de prêts à haut risque auprès de particuliers.

Destinés à de l’investissement locatif défiscalisé, ces prêts étaient libellés en francs suisses, monnaie profitant alors de taux d’intérêt plus avantageux, mais remboursables en euros ».

En cause des produits malsains bien mal vendus et des clients courant après l’appât du gain !

Alors évidemment, la banque n’aurait jamais du vendre ce type de produit, elle n’aurait d’ailleurs pas du avoir le droit de le faire pour des particuliers mais également pour des collectivités. Je ne parle pas ici de BNP mais de ce type de produits liés à des devises étrangères qui ont été vendus par d’autres banques à des communes et autres collectivités locales.

En cause aussi à chaque fois l’appât du gain !

Le taux proposé était moins cher… moins cher, mais plus risqué.

Il n’y a jamais de repas gratuits, et il faut toujours se méfier des bonnes affaires, quand c’est trop beau pour être honnête, c’est que ce n’est pas… honnête !

Charles SANNAT

« Ceci est un article « presslib » et sans droit voisin, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source : Insolentiae

Publicité
loading...