PARTAGER

En Europe en général et en France en particulier, il n’y a pas un nouveau problème qu’un nouvel impôt ne puisse résoudre !

C’est un grand principe.

Il y en a un second à garder en tête.

Il ne faut jamais oublier de tirer profit d’une bonne crise !

Et nous assistons exactement à cela.

L’Europe va essayer de tirer de profit de la crise du Covid lors de laquelle elle a montré sa totale inutilité d’une part et le fait qu’elle était pour grande partie la cause du délabrement de nos Etats souverains vidés de leurs substances et de leurs moyens progressivement.

Alors l’Europe va lancer des emprunts pour faire de la « relance ».

Comme il faudra bien rembourser ces emprunts, il serait logique de lever des impôts pour pouvoir le faire !

Logiquement c’est un Français de Bruxelles qui s’y colle le premier et le Commissaire européen au Marché intérieur Thierry Breton s’est dit favorable à la création d’impôts européens pour rembourser la dette levée par le Commission européenne.

La Commission européenne a annoncé un plan de relance européen de 750 milliards d’euros financés par un emprunt commun « au nom de l’Union européenne. »

Thierry Breton a indiqué sur BFM Business que « l’idée est que la Commission dispose désormais, on va en discuter ensuite, de ressources propres, c’est-à-dire qu’elle puisse éventuellement bénéficier d’impôts, lever de l’impôt, a expliqué Thierry Breton. C’est quelque chose que nous allons proposer. Moi, personnellement, j’y suis favorable. »

Au départ pour que cela soit acceptable, on ne devrait pas taper le citoyen européen directement sur sa fiche de paye, mais indirectement via un mécanisme sur la taxe carbone ou encore une taxe GAFA… mais cela viendra. Même les rois de France n’osaient pas taxer les gueux à 60 % du PIB !

Charles SANNAT

« Ceci est un article « presslib » et sans droit voisin, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source : Insolentiae

Publicité