PARTAGER

Une vidéo diffusée sur Twitter montre un homme à terre, blessé à la suite de coups de matraque assénés par un groupe de policiers lors de l’acte des Gilets jaunes 22 à Paris. Dans la vidéo, un policier néglige l’état du manifestant, dont la tête est couverte de sang, et répond à un passant qu’il n’a rien de grave.

Une vidéo relayée sur Twitter montre un homme matraqué par les forces de l’ordre lors de l’acte 22 de la mobilisation des Gilets jaunes à Paris avant de se faire trainer sur près de 30 mètres, la tête ensanglantée.

​La vidéo montre plusieurs policiers s’en prendre à un manifestant qui ne porte pas de gilet jaune. Les forces de l’ordre repoussent la personne qui tourne la vidéo. Le manifestant est agrippé et matraqué, puis traîné sur près de 30 mètres.

Alors que la caméra s’approche du blessé, le visage du manifestant apparaît couvert de sang. Un passant préoccupé par l’état de santé de ce dernier s’adresse à l’un des policiers à genou au côté de l’homme. Le policier lui répond: «Il n’a rien, écartez-vous».

C’est alors que l’homme insiste, montrant au policiers le visage du blessé couvert de sang: «Là, ça va pas, vous voyez ça va pas», mais celui-ci lui répond: «Y’a rien à voir d’accord?».

L’acte 22 de la mobilisation des Gilets jaunes a été la première manifestation du mouvement depuis la nouvelle loi anticasseurs promulguée par Emmanuel Macron et publiée au Journal officiel le 11 avril. Selon le texte, la dissimulation volontaire du visage est considérée comme un délit et est punie d’un an d’emprisonnement et de 15.000 euros d’amende.

Source : Sputnik France

La bibliothèque de Tepa

Livres à lire sur le sujet. Soutenez financièrement l’action de Patriote Info en achetant l’un des livres de sa bibliothèque.

Publicité
loading...