PARTAGER

Alors que l’on ordonne à nos collègues de systématiquement disperser et verbaliser tout regroupement de Gilets jaunes dans la capitale au motif du trouble à l’ordre public, depuis maintenant une semaine, des militants écologistes bloquent la liberté de circulation de nombreux parisiens sur le secteur du Châtelet.

Mais étonnement, les policiers n’ont pas l’autorisation d’intervenir pour faire évacuer le secteur et rétablir l’ordre public.. Pire, cette manifestation non déclarée, donc illégale, a même le soutien officielle d’Anne Hidalgo en personne, elle qui exigeait pourtant toujours plus de répression contre les parias Gilets jaunes dans sa ville..

Comment expliquer cette vision à géométrie variable du maintien de l’ordre public dans la capitale ?

Contrairement aux Gilets jaunes qui critiquent le gouvernement et exigent davantage de démocratie, les revendications d’Extinction Rébellion à la sauce Greta Thunberg, ne dérangent personne.

Au contraire, l’écologie permet à nos politiciens de faire croire à l’opinion publique qu’ils agissent sur la question alors que les publicitaires et le gouvernement poussent les Français à toujours plus consommer, donc à toujours plus polluer, au nom de la sacro-sainte croissance..

De nombreux parisiens se plaignent auprès de nos services de l’inaction de la police nationale. S’agissant d’une affaire d’ordre public, les plaignants doivent s’adresser au Préfet de police Lallement et non au commissariat de quartier.

Source : France Police

Publicité
loading...