PARTAGER
Une effigie d'Emmanuel Macron lancée dans les airs par des Gilets jaunes lors d'une manifestation à Nice le 12 janvier 2019.

L’acte 19 des Gilets jaunes doit se dérouler à la veille d’une visite officielle du président chinois Xi Jinping qui débutera sur la Côte d’Azur, à Nice et Monaco. Ce timing a poussé le gouvernement à prendre un arrêté réclamé par Christian Estrosi.

Christian Estrosi a annoncé le 20 mars que le gouvernement allait interdire l’acte 19 des Gilets jaunes dans certaines zones de Nice le 23 mars. Le maire Les Républicains (LR) a précisé que la décision avait été prise «conformément [à sa] demande». Le périmètre a lui été défini par le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner. «Je n’accepterai jamais que Nice soit la proie des casseurs», a affirmé Christian Estrosi.

Citée par l’AFP, la préfecture des Alpes-Maritimes a confirmé qu’un arrêté était en cours de rédaction.

Un acte 19 perturbé par la venue de Xi Jinping ?

La manifestation du mouvement citoyen devait se tenir comme tous les samedis. Cependant, le timing était particulier étant donné que Xi Jinping, le président chinois, doit débuter le 24 mars sa visite en France sur la Côte d’Azur.

Tandis que les manifestations niçoises sont restées largement pacifiques au fil des semaines, Christian Estrosi avait pointé du doigt, le soir du 19 mars, le «chaos de Paris», en référence aux dégradations commises dans la capitale par des casseurs en marge de l’acte 19 des Gilets jaunes. Il avait alors annoncé avoir interpellé le Premier ministre Edouard Philippe et le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner pour réclamer une interdiction.

Le Premier ministre avait de son côté annoncé, le 18 mars, l’interdiction de manifester «chaque fois qu’il le faudra», dans «les quartiers les plus touchés» lorsque les autorités auraient «connaissance d’éléments « ultras » et de leur volonté de casser».

Source : RT France

La bibliothèque de Tepa

Livres à lire sur le sujet. Soutenez financièrement l’action de Patriote Info en achetant l’un des livres de sa bibliothèque.

Publicité