PARTAGER
Tous les samedis, les Gilets jaunes font une halte devant le tribunal

Lors de l’acte III du mouvement des Gilets jaunes, le 1er décembre, des tags injurieux avaient été inscrits sur le Palais de justice. Notamment «Macron décapitation» et «Mange tes morts». A la suite d’une dénonciation, l’auteur des tags a été identifié et arrêté.
Hier matin, il a fait l’objet d’une composition pénale, une alternative au procès. Ce Narbonnais d’une trentaine d’années, père de famille, sans casier judiciaire et en voie d’insertion, devra effectuer un stage de citoyenneté et écrire un courrier d’excuse à l’attention du président de la République. Il a reconnu les faits, expliquant qu’on lui avait donné des bombes de peinture pendant la manifestation.

Christophe Parra

Source : L’Indépendant

La bibliothèque de Tepa

Livres à lire sur le sujet. Soutenez financièrement l’action de Patriote Info en achetant l’un des livres de sa bibliothèque.

Publicité