PARTAGER
Le secrétaire d'État Clément Beaune a fait savoir que la France accueillerait prochaine une centaine de migrants parmi ceux victimes de l'incendie survenu sur l'île grecque de Lesbos. // JOHN MACDOUGALL via Getty Images

Le secrétaire d’État Clément Beaune a annoncé qu’une centaine de migrants, et notamment des mineurs isolés, arriveraient en France.

Une “réponse d’urgence et d’humanité”. Ce dimanche 13 septembre, dans les colonnes du Parisien, le secrétaire d’État aux Affaires européennes Clément Beaune annonce que la France va venir en aide aux migrants qui ont subi l’incendie de Mória, sur l’île de Lesbos.

“Nous sommes prêts à accueillir, dans les prochains jours, une centaine de migrants parmi ceux qui ont vécu le drame du camp de Mória, notamment des mineurs isolés”, déclare ainsi le membre du gouvernement au quotidien francilien.

Toutefois, si Clément Beaune affirme que la France s’est toujours proposée dans les cas d’urgence à l’image des bateaux humanitaires interdits de débarquer, l’idée du gouvernement n’est pas de changer de cap et d’accueillir régulièrement des migrants.

“Maintenant il faut trouver une solution pérenne”, insiste-t-il. “La Commission européenne va proposer d’ici fin septembre un cadre de règles permanent, avec un équilibre responsabilité solidarité.” Et d’ajouter que les reconduite vers le pays d’origine vont s’accélérer quand elles sont justifiées.

En outre, le secrétaire d’État réclame que l’Union européenne répartisse mieux les migrants qui débarquent sur ces côtes, et que les pays où les personnes arrivent ne soient pas forcément ceux qui les accueillent. Répétant un vœu pieux formulé maintes fois par la France et l’Allemagne notamment, il termine ainsi: “Les pays de l’Est de l’Europe doivent prendre leur part.”

Source : Huffingtonpost

Publicité