PARTAGER
© Sputnik .

Anton, témoin oculaire de la fusillade de ce 19 décembre près du siège du Service fédéral de sécurité (FSB) à Moscou, a décrit la scène et fait part de ses impressions à un journaliste de Sputnik.

Alors que les autorités font face aux conséquences de la fusillade qui a éclaté ce 19 décembre dans la soirée dans le centre de Moscou, près du siège du Service fédéral de sécurité (FSB) de Russie, un témoin a livré sa version des faits à Sputnik.

Anton se rendait à un rendez-vous d’affaires dans le secteur et avait déjà compris que «quelque chose n’allait pas», car les ambulances étaient nombreuses sur les lieux.

«L’entrevue a duré entre 30 et 40 minutes et pour rentrer chez moi – car j’habite à côté –, j’ai décidé de prendre un raccourci à travers les petites ruelles dont l’une passe directement près du siège du FSB. C’est à ce moment-là que j’ai entendu des bruits ressemblant à des claquements. Au début, j’ai pensé à un feu d’artifice ou à une soirée corporative, les fêtes de fin d’année approchant à grands pas», a-t-il poursuivi.

Quand il a débouché sur la place Loubianka, où siège le FSB, des attroupements s’y étaient formés.

«Il y avait de la tension dans l’air. On a essayé de me faire rebrousser chemin. Moi, je n’y comprenais rien», a indiqué Anton.

Il a précisé que la batterie de son portable était à plat et qu’il n’était pas du tout au courant des faits.

«Les mains en l’air»

Il a expliqué qu’il devait absolument passer. On l’a dévié alors vers une autre ruelle.

«J’ai aperçu des hommes du FSB avec des mitraillettes qui couraient, les visages recouverts de masques. Ils m’ont commandé de lever les mains en l’air puis m’ont dit de quitter rapidement le secteur. C’était vraiment une scène tirée d’un épisode d’hostilités», a-t-il encore noté.

Le témoin a ajouté que le secteur était entièrement bouclé et qu’il avait dû faire un très grand détour.

«On entendait partout les sirènes des ambulances. Alors que je courais, j’ai distinctement entendu des tirs. Je savais déjà que ce n’était pas du tout des feux d’artifice», a-t-il conclu.

Un individu armé a attaqué le siège du FSB et dans l’échange de tirs qui s’en est ensuivi, un homme des forces de l’ordre a été tué et cinq personnes blessées, dont un civil, selon les dernières informations.

L’agresseur a été neutralisé et son identité est en train d’être établie.

Le Comité d’enquête de Russie a annoncé l’ouverture d’une procédure pour atteinte à la vie d’un agent des forces de l’ordre.

Source : Sputnik Russie

Publicité