PARTAGER

Le ministre italien de l’Intérieur, Matteo Salvini, s’est illustré dans une scène insolite : à bord d’un véhicule de chantier, il a démoli une villa de luxe construite sans permis à Rome. Une vidéo qu’il n’a pas tardé à relayer sur la toile.

Début de semaine théâtral pour l’homme fort du gouvernement italien ! Casque blanc vissé sur la tête, Matteo Salvini a pris place, ce 26 novembre, dans la cabine d’un bulldozer, pour initier la démolition d’une villa construite illégalement à Rome.

« La satisfaction maximale ! »

Si les professionnels n’ont pas tardé à prendre le relai pour achever de détruire le bâtiment, Matteo Salvini s’est félicité de l’opération : «La satisfaction maximale !», a-t-il commenté sur Twitter.

«Nous traquerons les criminels, quartier après quartier, rue après rue, villa après villa, magasin après magasin», a par ailleurs clamé le chef de la Ligue face aux journalistes venus observer son action coup de poing dans la capitale italienne. Avant sa démolition, le bâtiment était l’une des huit villas que les autorités italiennes avaient confisquées à la famille Casamonica, un des clans mafieux les plus puissants de Rome. La décision de justice ordonnant la destruction des bâtisses avait été prise de longue date mais jamais appliquée par les autorités italiennes.

Toujours plus haut dans les sondages

L’opération médiatique de ce 26 novembre s’inscrit dans le combat contre la mafia qu’affiche régulièrement il Capitano. Au mois d’août 2018, il affirmait par exemple, en déplacement dans le sud-est du pays : «Dans la province de Foggia, il y a une criminalité mafieuse que j’ai l’intention d’éradiquer rue par rue, village par village, par tous les moyens légaux.»

En huit mois d’action au sein du gouvernement, le natif de Milan s’est imposé comme l’homme fort de l’exécutif italien, notamment par sa gestion médiatique de la crise migratoire qui touche l’Italie ou encore par la détermination qu’il affiche à faire valoir les intérêts de son pays face aux structures supranationales de l’Union européenne. La Ligue, que Matteo Salvini dirige depuis 2013, bénéficie aujourd’hui, selon un récent sondage de l’institut IPSOS, de 36,2% d’intentions de vote favorables. Un score en hausse de près de 20 points comparé aux 17,6% obtenus par la Ligue, au sein de la coalition de droite, lors des dernières élections législatives qui ont propulsé au pouvoir la coalition M5S/Ligue.

Source : RT International

La bibliothèque de Tepa

Livres à lire sur le sujet. Soutenez financièrement l’action de Patriote Info en achetant l’un des livres de sa bibliothèque.

Publicité