PARTAGER

La BRETAGNE est en train d’élaborer des plans avec l’OTAN pour lancer une « guerre majeure » contre la Russie en Europe, selon le diplomate britannique en chef du Kremlin.

L’ambassadeur russe Alexander Yakovenko a également affirmé que le gouvernement de Theresa May a fait preuve d’une  » hostilité manifeste  » au cours des pourparlers avec la Russie.

Le diplomate souhaitait une  » vraie coopération  » entre les anciens ennemis de la guerre froide et prétendait également qu’il ne considérait pas la Grande-Bretagne comme une menace.

Il a déclaré au Daily Mail : « La Russie est prête à rétablir ses relations avec le Royaume-Uni dans la mesure où le gouvernement britannique est disposé à faire de même.

« Nous prendrons des mesures réciproques si les dirigeants britanniques décident de changer leur position envers la Russie. »

Le jeune homme de 62 ans a ajouté que les relations entre les deux nations étaient devenues  » très volatiles  » au cours des dernières années et qu’elles étaient devenues sensibles aux  » changements brusques « .

M. Yakovenko a affirmé que la Russie « n’a jamais considéré l’OTAN et la Grande-Bretagne comme une menace » mais a accusé l’organisation militaire d’utiliser des « mesures de confrontation » contre le dirigeant russe.

Il a ajouté : « Il semble que l’OTAN se prépare à une guerre majeure en Europe, mais ne sait toujours pas comment faire face à une telle éventualité, qui nécessitera une course aux armements de dix ans.

« Toutes ces mesures de confrontation nous font réagir en nous assurant que nos défenses sont assez fortes en cas de contingence. »

M. Yakovenko a déclaré que le renforcement militaire de l’OTAN le long de la frontière russe avait  » souillé  » les relations avec les forces occidentales et appelé à  » la sécurité collective entre les nations « .

L’annexion de la Crimée par la Russie a été largement condamnée par les pays occidentaux et considérée comme un stratagème de Poutine pour tenter de raviver une partie de la domination dont la Russie a joui pendant l’ère soviétique et la guerre froide.

Le diplomate russe, qui a assumé son rôle d’ambassadeur à Londres en 2011, a également sauté dans la défense du rôle de son pays dans le conflit syrien et nié les accusations de crimes de guerre.

Il a déclaré :  » Ces derniers jours, nos militaires ont aidé plus de 80 000 civils à quitter Alep, toujours sous le contrôle des djihadistes, pour la plupart étrangers, qui ont l’intention de se battre jusqu’au bout.

traduction patriote.info

source : express.co.uk

Faites plaisir tout en soutenant Patriote Info.

Boutique Patriote info

Collection 2018

Visitez la boutique
Boutique
Boutique Patriote info

Collection 2018

Visitez la boutique
Boutique
Boutique Patriote info

Collection 2018

Visitez la boutique
Boutique
Boutique Patriote info

Collection 2018

Visitez la boutique
Boutique
Publicité
loading...