PARTAGER

Dans une déclaration, le président russe a estimé que les frappes menées par la France, le Royaume-Uni et les Etats-Unis contrevenaient au droit international et la charte de l’ONU. Moscou demande une réunion d’urgence du conseil de sécurité à l’ONU.

Vladimir Poutine a estimé dans une déclaration que les frappes des Etats-Unis, de la France et du Royaume-Uni en Syrie à l’encontre de Damas, dans la nuit du 13 au 14 avril, avaient été menées en violation du droit international et de la charte des Nations-unies.

Le président russe a condamné ces attaques en Syrie «où les forces russes aident le gouvernement légitime à combattre les terroristes.»

Vladimir Poutine juge par ailleurs que l’escalade des tensions dans le dossier syrien produit un effet dévastateur sur la qualité des relations internationales.

Les Etats-Unis empirent la situation, selon Poutine

Il ajoute que les actions des Etats-Unis empirent la catastrophe humanitaire syrienne et imposent des souffrances aux populations civiles.

Mais pour le président russe l’Histoire rendra compte de ces actions, «de la même manière qu’elle retenu la culpabilité de Washington pour les massacres en Yougoslavie.»

Selon lui, ces actions n’auront pour effet que d’accélérer une nouvelle vague de réfugiés qui fuient la Syrie et la région alentour.

Vladimir Poutine estime que Washington a lancé «une agression contre un Etat souverain qui se trouve actuellement en première ligne de la lutte contre le terrorisme.»

Un réunion d’urgence à l’ONU voulue par Moscou

La Russie a également annoncé convoquer une réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU : «La Russie convoque une réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU pour évoquer les actions agressives des Etats-Unis et de leurs alliés», a fait savoir le Kremlin dans un communiqué.

Source RT