PARTAGER
© AFP 2019 MARTIN BUREAU

Jugé pour corruption et blanchiment, le couple Balkany passait devant le tribunal ce vendredi 18 octobre. Relaxée des faits de corruption, Isabelle Balkany est condamnée à quatre ans de prison sans mandat de dépôt pour blanchiment. Patrick Balkany, déjà incarcéré, est lui condamné à cinq ans de prison.

À l’issue du procès au tribunal correctionnel de Paris, Isabelle Balkany, première adjointe et épouse du maire de Levallois-Perret, a été condamnée ce vendredi 18 octobre à quatre ans de prison ferme, sans mandat de dépôt, et 10 ans d’inégibilité pour blanchiment aggravé de fraude fiscale.

Son époux Patrick Balkany a été condamné à cinq ans de prison ferme pour blanchiment, avec mandat de dépôt et 10 ans d’inégibilité. En même temps, le maire (LR) de Levallois a été relaxé pour les faits de corruption passive. Le tribunal n’a pas trouvé de «pacte de corruption» entre lui et le promoteur et homme d’affaires saoudien Mohamed al-Jaber qui voulait faire construire deux tours dans la commune.

Leur fils Alexandre Balkany écope quant à lui de six mois de prison avec sursis.

Le tribunal a également ordonné la confiscation de biens immobiliers des Balkany, dont un moulin à Giverny et un riad à Marrakech.

Réaction d’Isabelle Balkany

Quittant le tribunal, Mme Balkany a salué le fait qu’elle et son mari ont été relaxés pour faits de corruption.

«Je voulais simplement vous dire, comme nous l’avons toujours dit, que comme cela a été confirmé officiellement et publiquement aujourd’hui, il n’y a pas un centime d’argent public», a déclaré à la presse.

«C’est uniquement notre patrimoine familial, et il n’y a pas de corruption», a-t-elle insisté.

L’affaire Balkany

Une enquête visant les époux Balkany avait été ouverte en 2013 pour recel au fisc de plusieurs millions d’euros d’impôts sur le revenu et la fortune. L’avocat avait pourtant affirmé que Patrick Balkany devait son patrimoine à l’«immense fortune de son père» et non à l’argent public.

Le 13 septembre 2019 Patrick Balkany a été condamné à quatre ans de prison ferme, tandis que son épouse et première adjointe, Isabelle, a écopé de trois ans de prison, mais le tribunal a tenu compte de son état de santé, incompatible avec une mesure de détention. Il n’a pas été décerné de mandat de dépôt.

Le même jour, Patrick Balkany a été emmené à la maison d’arrêt de la Santé, aussitôt après sa condamnation. Les médias ont appris qu’il était logé dans «le quartier des VIP» avec télévision, téléphone fixe et frigo.

Source : Sputnik France

Publicité
loading...