PARTAGER
© CC0 / pixel2013

Des policiers de la Brigade anti-criminalité (BAC) ont décidé de porter plainte contre une substitut du procureur de Pontoise, rapporte la presse. Ils estiment avoir été diffamés par la magistrate.

Ce sont au total 27 policiers de Brigade anti-criminalité (BAC) de Cergy, dans le Val-d’Oise, qui ont déposé plainte contre une magistrate, pour des propos jugés diffamatoires. Les faits remontent au 27 janvier, dans un réquisitoire, la substitut du procureur avait fait un parallèle entre les méthodes de la gendarmerie et celles de la police nationale.

«Dans son réquisitoire, elle a dit qu’elle appréciait les gendarmes, qui eux n’étaient pas venus dans la salle pour arrondir leurs fins de mois, contrairement aux policiers, qui a priori doivent faire une espère de business avec les outrages et rébellion et avec les dommages et intérêts qu’ils peuvent toucher dans ce genre d’affaires», explique Ludovic Collignon, secrétaire départemental du syndicat policier Alliance dans le Val d’Oise, cité par France Info.

Des propos jugés scandaleux par les gardiens de la paix, qui ont déclaré dans un communiqué syndical «attendre un soutien sans faille de la part de la justice et non d’être diffamés en audience publique!». Ludovic Collignon précise encore:

«En comparant les méthodes de la gendarmerie et de la police, elle s’est visiblement un peu égarée: elle a qualifié les méthodes de nos collègues de la BAC de Cergy de méthodes de ripoux.»

Un mécontentement qui aura donc débouché sur une plainte, ce vendredi 7 févier après-midi. Pour l’heure, le parquet de Pontoise n’a pas souhaité faire de commentaires, annonce le média.

Source : Sputnik France

Publicité