PARTAGER
Illustration - 2 taïwanaises à la marche des fiertés

On lui aurait menti ? Voilà un Belge marié depuis 19 ans à un homme à l’insu de son plein gré. Aucun élément n’aurait pu le mettre sur la voie…

Jan, un retraité Anversois de 64 ans, a découvert que Monica, l’Indonésienne qu’il avait épousée il y a de cela presque 20 ans était en réalité… un homme. Monica, son époux/se prétendument femme, il l’a rencontrée en 1993. Elle était alors la jeune fille au pair de sa sœur. Entre eux, le courant passe, il la trouve « belle et féminine ». Il a raconté son histoire au  quotidien Nieuwsblad : « C’était une femme très attirante. Elle était entièrement femme, n’avait aucun trait masculin ». Lorsqu’ils se sont engagés dans une relation, Jan lui a demandé si elle souhaitait des enfants. Elle avait alors 27 ans :  » Elle a répondu qu’elle n’en voulait pas. J’étais ravi de sa réponse car j’avais alors 44 ans et j’avais déjà quatre enfants » , explique-t-il. Pendant 19 ans, Jan ne remarque rien. Pour lui, aucune raison de douter de son épouse, qui prenait la pilule, achetait serviettes hygiéniques et tampons régulièrement… « Elle faisait tout pour me cacher la vérité. Même durant nos rapports je n’ai rien remarqué » se souvient-il. Elle était de plus une « fantastique cuisinière »« pas vraiment douée en repassage », souligne le retraité, avant d’ajouter « Maintenant, je comprends pourquoi !  : bon sang mais c’est bien sûr ! Le gène du repassage, comment ne pas y avoir pensé plus tôt ? Bien plus probant que l’utilisation systématique de lubrifiant qui semble-t-il n’a jamais éveillé l’once d’un soupçon chez lui… Au bout de quelques années, le couple va mal. Monica sort beaucoup, enchaîne les tenues affriolantes, se dote d’une centaine de paire de chaussures. Elle aurait une vie secrète et dans l’entourage de Jan, les rumeurs vont bon train sur la face cachée de son épouse. Sur la gaffe d’un cousin d’Indonésie, Jan apprend la véritable identité sexuelle de Monica. « Mon monde s’est écroulé en quelques secondes. Je me sens comme si j’avais été violé pendant près de 20 ans » raconte-t-il. Aujourd’hui, Jan tente de se reconstruire avec l’aide d’un psychiatre. « Je ne veux plus rien avoir à faire avec elle. Ce qu’elle a fait endurer à ma famille et à moi-même est impardonnable . Son avocate, Liliane Verjauw, tente de faire annuler son mariage, sur la base de probables documents falsifiés pour l’obtention d’un permis de séjour.

Source journaldesfemmes

Publicité
loading...