PARTAGER
Philippe Besson le 30 mai 2017 à Paris (image d'illustration).-© Joël Saget Source: AFP

Qui ne (re)tente rien n’a rien : pas échaudé par le non du Conseil d’Etat en mars 2018 vis-à-vis du décret présidentiel qui visait à nommer l’écrivain Philippe Besson consul général à Los Angeles, le président de la République a trouvé une astuce.

Sortir par la porte et revenir par la fenêtre : alors que l’annonce de la nomination de Philippe Besson consul général à Los Angeles avait fait polémique en août 2018 – l’écrivain, proche du couple Macron, a consacré un ouvrage hagiographique à la campagne présidentielle du candidat d’En marche ! – et que le Conseil d’Etat avait annulé la décision, le président de la République revient à la charge, selon les informations de l’hebdomadaire Challenges.

Comme le dévoilent «plusieurs sources au sein du gouvernement», le président aurait trouvé un moyen de contourner la décision du Conseil d’Etat du 27 mars. A l’époque, la plus haute autorité administrative française avait alors rendu un avis négatif sur un nouveau décret ouvrant des emplois de la fonction publique – dont les 22 postes de consuls généraux – à la seule discrétion du gouvernement alors qu’ils étaient jusqu’ici réservés aux personnels sous statut des agents diplomatiques et consulaires.

En conséquence, l’auteur de Un personnage de roman, avait dû renoncer à son ambition californienne. Mais il en faut davantage pour décourager Emmanuel Macron. La solution dénichée par le président ? Inscrire l’ouverture du recrutement de ces hauts cadres de la fonction publique… dans la loi. Car contester un texte de loi est autrement plus compliqué que de déposer un recours introduit devant le Conseil d’Etat comme l’avait fait le syndicat CFDT du ministère des Affaires étrangères.

Selon Challenges, cette mesure devrait être introduite dans le projet de loi sur la transformation de la fonction publique. L’article 7 du texte devrait ainsi permettre de «diversifier les viviers de recrutement dans l’encadrement supérieur de la fonction publique en ouvrant la possibilité de nommer des personnes n’ayant pas la qualité de fonctionnaire aux emplois de direction de l’Etat», selon l’exposé des motifs du projet de loi. S’il n’est «pas prévu que le texte de la loi comporte des dispositions spécifiques sur les consuls généraux», selon une source gouvernementale interrogée par Challenges, elle permettra néanmoins à des personnalités en dehors du statut de la fonction publique «d’occuper des postes à responsabilité tels que celui des consuls généraux, comme c’est déjà le cas pour les ambassadeurs».

Emmanuel Macron pourra ainsi, dès la fin de l’été, nommer par décret présidentiel Philippe Besson consul général à Los Angeles. Le Quai d’Orsay avait bien proposé au président de la République une autre candidature, celle de Frédéric Jung après l’échec de la nomination de l’écrivain mais l’homme a annoncé, un an plus tard, avoir jeté l’éponge.

Source : RT France

La bibliothèque de Tepa

Livres à lire sur le sujet. Soutenez financièrement l’action de Patriote Info en achetant l’un des livres de sa bibliothèque.

Publicité
loading...