PARTAGER

Le président a fait l’apologie, jeudi, du droit à se « tromper », alors que l’exécutif est régulièrement pris à partie pour sa mauvaise gestion de l’épidémie.

Emmanuel Macron est quelque peu sorti de ses gonds face à la grogne des Français sur la gestion par l’exécutif de la pandémie de Covid-19. Venu présenter jeudi matin sur le plateau de Saclay un plan d’investissement national de 1,8 milliard d’euros dans les technologies quantiques, le président de la République a évoqué la situation des étudiants, privés de cours en amphi depuis plus de deux mois et de plus en plus soumis à la précarité et à l’isolement.

Mais il a surtout lancé une piqûre de rappel aux Français, fustigeant « cette espèce de traque incessante de l’erreur », véritable sport national en France, à en croire le locataire de l’Élysée. « Nous sommes devenus une nation de 66 millions de procureurs », a-t-il tempêté devant un parterre de journalistes.

« Celui qui ne fait pas d’erreur, c’est celui qui ne cherche pas » Emmanuel Macron

Pour Emmanuel Macron, « celui qui ne fait pas d’erreur, c’est celui qui ne cherche pas, qui ne fait rien ou qui mécaniquement fait la même chose que la veille ». Et le président de mettre les points sur les « i » : « Nous avons besoin d’avoir des femmes et des hommes qui cherchent, qui ont la capacité à inventer ce qui n’est pas encore perceptible et à se tromper pour pouvoir corriger le plus vite possible et s’améliorer. »

Source : Le Point

Publicité