PARTAGER

Lors du dîner annuel du Conseil de coordination des organisations arméniennes, le président de la République a également dénoncé « l’expansionnisme en Méditerranée orientale » de la Turquie.

Emmanuel Macron s’est engagé mercredi, devant la communauté arménienne, à « mettre fin à toutes les pratiques éducatives qui ne respecteraient pas les règles, les lois et les programmes de l’école de la République ».

« J’aurai à m’exprimer dans quelques jours sur la lutte contre le communautarisme, le séparatisme dans l’État et les ingérences étrangères qui le nourrissent », a-t-il déclaré lors du dîner annuel du CCAF (Conseil de coordination des organisations arméniennes).

« Je serai intraitable »

« Les Français, quelle que soit leur origine, ne sont pas les ambassadeurs d’autres pays en France, ils sont tous enfants et représentants de la France« , a-t-il lancé, après avoir été interpellé sur les agissements de la Turquie. 

« Non, l’école de la République ne sera pas le lieu où les identités s’affrontent ». « Je serai sur ce point intraitable », a-t-il assuré, devant plusieurs centaines de membres de la communauté arménienne réunis dans un hôtel parisien.    

Dans l’assemblée figuraient aussi de nombreux élus, dont la maire de Paris Anne Hidalgo et la présidence de la région Ile-de-France Valérie Pécresse, qui ont pris la parole, ou encore le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume. De nombreuses personnalités du spectacle et des médias étaient également présentes, comme Line Renaud, Nikos Aliagas, Nelson Monfort, Nicolas Aznavour ou Pascal Légitimus. François Hollande est passé brièvement.

 

Source : BFM.TV

Publicité
loading...