PARTAGER
Ni barbe, ni moustache aux côtés d’Emmanuel Macron : cette note discriminatoire qui fait polémique AFP – JOHN THYS

Emmanuel Macron se trouve au cœur d’une nouvelle polémique. En effet, une note de service qui évoque le défilé du 14 juillet, demande aux fonctionnaires candidats pour parader sur les Champs-Elysées de ne porter ni barbe, ni moustache. Une requête jugée discriminatoire.

Après l’affaire Benalla, les grèves contre la réforme des retraites et les critiques au sujet des violences policières, Emmanuel Macron se retrouve au cœur d’une nouvelle polémique. En effet, nos confrères du magazine Le Point ont réussi à se procurer une note de service, évoquant le défilé du 14 juillet prochain, qui est jugée discriminatoire.

En effet, la préfecture de police a indiqué aux motards candidats à la parade sur les Champs-Elysées devant le président de la République, qu’ils ne devaient porter ni barbe, ni moustache. « Les volontaires s’engagent à être disponibles pour participer aux entraînements et aux répétitions et à être imberbes de barbe et de moustache le jour du défilé », précise ainsi la note de service du 22 janvier.

« C’est purement scandaleux », a affirmé Denis Jacob, secrétaire général d’Alternative-Police à nos confrères. « C’est totalement discriminatoire. Où va-t-on ? Le préfet de police n’est pas au-dessus des règles décidées par le préfet, directeur général de la police nationale. Si le préfet maintenait cette note, nous l’attaquerions en justice », a-t-il ajouté.

Le port de la barbe et de la moustache est régulièrement sujet à polémique au sein de la police. En 2018, le préfet Éric Morvan, directeur général de la police nationale, n’avait ainsi pas hésité à exiger à ce que les barbes, les moustaches et les coupes de cheveux soient « courtes, entretenues et soignées ».

Source : Profession Gendarme

Publicité
loading...