PARTAGER
© Sputnik . Mikhail Mettsel

Dans un entretien avec Christophe Castaner sur BFM TV, la journaliste Ruth Elkrief – qui avait encouragé personnellement le candidat Emmanuel Macron à la veille de l’élection présidentielle – a affirmé qu’il avait été un Président «adulé» avant que la crise des Gilets jaunes n’éclate. Ses propos n’ont pas tardé à faire le buzz.

Lors d’une interview avec le ministre de l’Intérieur sur BFM TV, Ruth Elkrief a pointé du doigt l’écart existant entre l’image d’Emmanuel Macron à son élection et celle-ci depuis la crise des Gilets jaunes.

«Macron était un Président adulé, et puis tout à coup à partir d’une augmentation d’une taxe sur le carburant, on se retrouve avec un pays presque à feu et à sang, avec des images terribles qui circulent dans le monde entier», a-t-elle fustigé.

Les réseaux sociaux ont toutefois mis en cause la sincérité de ses allégations:

Début mars, le tableau de bord Ifop-Fiducial pour Paris Match et Sud Radio a constaté que «l’effet Grand débat» s’essoufflait et que la cote de popularité du Président de la République reculait en mars de trois points, à 31%.

Bien que le chef de l’État continue sa remontée auprès de ses électeurs du premier tour de la présidentielle (+9 points, à 72%), il baisse nettement aux yeux des personnes de plus de 65 ans (30%, —12) et des retraités (30%, —13). Il a perdu également tous les points gagnés auprès des sympathisants Les Républicains (30%, —17).

Source : Sputnik France

La bibliothèque de Tepa

Livres à lire sur le sujet. Soutenez financièrement l’action de Patriote Info en achetant l’un des livres de sa bibliothèque.

Publicité
loading...