PARTAGER
Emmanuel Macron sur le perron de l'Elysée (image d'illustration).© LUDOVIC MARIN Source: AFP

Pour les 500 ans de la mort de Léonard De Vinci, les présidents français et italien se rendent à Amboise, où repose le génie de la Renaissance. Un arrêté, finalement annulé, prévoyait d’interdire à certains riverains d’être à leur fenêtre.

Le 2 mai 2019, Emmanuel Macron et Sergio Mattarella visiteront conjointement la ville d’Amboise à l’occasion du 500e anniversaire de la mort du peintre italien Léonard de Vinci qui s’est éteint à l’âge de 67 ans en France.

Afin d’organiser la sécurité de cet événement diplomatique qui se tient dans un «climat social dégradé» et dans un contexte de «risque terroriste réel», plusieurs mesures ont été annoncées par la préfecture d’Indre-et-Loire. «Le dispositif de sécurité est à l’échelle de ce qu’est l’événement, un événement européen […] diplomatique de grande ampleur», a précisé le préfet, devant les journalistes, en amont de cette visite officielle.

Entre autres précautions, comme le rapportent le quotidien régional La Nouvelle République, l’antenne Indre-et-Loire de France Bleu ou encore le site info-tours.fr, un arrêté municipal devait initialement interdire à certains habitants d’être à leurs fenêtres pendant le passage des deux chefs d’Etat.

La préfecture, contactée par RT France, a dans un premier temps confirmé l’existence de cet arrêté, précisant toutefois qu’il ne concernait qu’une courte période et ne s’appliquerait qu’à un nombre très restreint d’habitations. Quelques minutes plus tard, la préfecture nous annonçait que «l’arrêté n’aura[it] finalement pas lieu». Changement de stratégie ou tentative de contenir un début de polémique ? La préfecture n’a pas apporté davantage de précisions.

Source : RT France

La bibliothèque de Tepa

Livres à lire sur le sujet. Soutenez financièrement l’action de Patriote Info en achetant l’un des livres de sa bibliothèque.

Publicité