PARTAGER

L’arrivée d’Éric Zemmour sur la chaîne info du groupe Canal+ a fait polémique, mais elle a permis à CNews de multiplier par trois son audience.

 

Beaucoup de bruit pour… beaucoup d’audience. L’arrivée d’Éric Zemmour sur CNews, vivement contestée par une partie de la rédaction à la suite à ses propos controversés à la convention de la droite, a en tout cas permis à la chaîne du groupe Canal+ de multiplier par trois son audience à 19 heures. Face à l’info a été suivie, révèlent nos confrères de Puremédias, par 253 000 téléspectateurs, selon Médiamétrie, soit 1,4 % de part d’audience. La semaine passée, à la même heure, Laurence Ferrari ne rassemblait que 82 000 téléspectateurs.

La première émission a permis à CNews de devancer LCI et de talonner BFM TV (leader des chaînes d’info, à 300 000 téléspectateurs). Pour la chaîne du groupe Canal+, il s’agit d’un record historique depuis 2017.

Un contexte tendu

Pour cette première émission, le polémiste a débattu avec le journaliste et écrivain Mohamed Sifaoui. Au menu : islam, match France-Turquie et offensive turque en Syrie. L’effet de curiosité semble avoir fonctionné à plein, malgré les polémiques. Les déclarations d’Éric Zemmour contre les immigrés et l’islam lors de la convention de la droite avaient créé des remous chez les employeurs du polémiste. Si Paris Première et Le Figaro avaient maintenu leur confiance au journaliste tout en le recadrant, RTL l’a écarté.

C’est dans ce contexte tendu que CNews, à la traîne dans les audiences face à LCI et BFM, avait choisi de faire venir le chroniqueur, deux fois condamné pour provocation à la haine, raciale en 2011 puis religieuse en septembre 2019, sur son plateau dans la case stratégique de 19 heures. Contestée en interne, cette venue avait également été critiquée par des annonceurs qui ont décidé de boycotter l’émission. Les scores de cette première semaine seront scrutés à la loupe pour voir si l’effet Zemmour s’essouffle ou se poursuit.

Source : Le Point

Publicité
loading...