PARTAGER

Patriote info : Voler une élection pose toujours problème de taille, personne ne veut prendre une balle pour sauver un voleur.

Il est évident que les services secrets, patriotes par nature, ne risqueront jamais leur peau pour sauver Biden d’un attentat. Je pense même qu’ils pourraient lui coller une cible en papier dans le dos… Ou oublier de mettre un masque pour le contaminer avec une grippe carabinée.


The Guardian
Joe Biden devrait bénéficier de la protection des services secrets avec une nouvelle équipe qui lui est plus familière et qui remplace certains agents dans la crainte qu’ils ne soient politiquement alliés à Donald Trump.
Lors d’un changement de garde ainsi que de l’homme qui sera gardé à la Maison Blanche, le service de sécurité de Biden va subir quelques changements de personnel, a rapporté le Washington Post jeudi.
Plusieurs agents « seniors » des services secrets sont sur le point de retourner dans l’équipe de protection du président élu et Biden connaît bien ces agents car ils l’ont gardé, lui et sa famille, pendant son mandat de vice-président, selon l’article, repris dans un rapport de CNN, citant une source des forces de l’ordre.
Les réaffectations et les promotions sont courantes pendant les périodes de transition entre les administrations présidentielles et visent à accroître le confort et la confiance entre un président élu et son équipe de sécurité, qui suivent de près le commandant en chef, y compris pendant les moments privés et les discussions sensibles.
Bien que les changements de personnel soient typiques, plusieurs incidents auraient contribué à accroître les craintes des alliés de Biden que certains agents et officiers ne soient fidèles à Trump.
Certains membres du détachement du président auraient exhorté leurs collègues à ne pas porter de masque lors de leurs déplacements, par exemple – malgré les directives officielles du gouvernement fédéral sur le Covid-19 – car Trump lui-même a dénigré le port du masque et a tenu bon pendant des mois avant d’être vu en portant un en public.
Dans ce qui a été décrit comme une mesure « sans précédent », les services secrets ont permis à l’ancien chef de file des détachements, Anthony Ornato, de quitter temporairement son rôle et d’occuper le poste de chef de cabinet adjoint de la Maison Blanche.
Ornato était l’un des coordinateurs de la séance de photos de juin pour laquelle Trump a défilé sur la place Lafayette de Washington DC pour se tenir debout avec une Bible – après que des manifestants pacifiques aient été chassés de la zone par les troupes sur ordre fédéral, ce qui a provoqué un tollé dans les milieux politiques ainsi que dans le public.
Ornato a également participé à la planification de nombreux rassemblements de la campagne Trump alors même que Covid-19 se déchaînait aux États-Unis et que les rassemblements étaient découragés ou carrément interdits. En plus du public, de nombreux membres des services secrets ont contracté le coronavirus ou y ont été exposés.
Les services secrets ont refusé de discuter des rapports. Biden dispose d’un service de sécurité depuis mars, lorsqu’il faisait campagne pour l’investiture du parti démocrate.
Alors que les anciens vice-présidents reçoivent un service de sécurité pendant six mois après avoir quitté leurs fonctions, il a officiellement demandé la protection des services secrets après que des manifestants se soient précipités sur la scène lors d’un rassemblement de campagne, a déclaré CNN.
Source The Guardian
Publicité