PARTAGER

Soupçons de complaisance vis-à-vis de la Chine, retards dans la gestion du Covid-19… Sous la direction de l’ancien communiste révolutionnaire éthiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus, l’Organisation mondiale de la santé serait-elle devenue un nouvel outil du soft power chinois ?

« Si l’OMS avait fait son travail et envoyé des experts médicaux en Chine pour étudier objectivement la situation sur le terrain, l’épidémie aurait pu être contenue à sa source avec très peu de morts. » C’est ainsi que Donald Trump a justifié, le 14 avril, sa décision de geler le financement américain de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Une semaine plus tôt, il l’avait mis en garde : « Elle reçoit d’énormes sommes d’argent des Etats-Unis (22 % de son budget total en 2018-2019, ndlr). Et nous payons la majorité, la plus grande partie de leur argent. Et ils ont en fait critiqué mon interdiction de voyager au moment où je l’ai faite. Et ils avaient tort. Ils se sont trompés sur beaucoup de choses. Ils avaient beaucoup d’informations tôt et ils semblent être très centrés sur la Chine. Nous devons examiner cela. Nous allons y jeter un œil. » Sept jours plus tard, il a mis sa menace à exécution, entraînant une levée de boucliers dans bon nombre de pays qui ont fustigé l’attitude de Donald Trump.

Retards, complaisance voire collusion… Le président américain multiplie les griefs à l’encontre cette organisation créée en 1948 sous l’égide du Conseil économique et social de l’ONU. Il lui reproche d’avoir tardé dans la gestion de la crise du Covid-19. Revenons sur la chronologie de la crise sanitaire.

Le premier malade du Covid-19 meurt le 1er décembre 2019. « Le 31 décembre, l’OMS a été alertée de l’apparition de plusieurs cas de pneumonie de cause inconnue dans la ville de Wuhan (Chine). Le 7 janvier 2020, les autorités chinoises ont déterminé que ces cas étaient provoqués par un nouveau coronavirus, temporairement appelé 2019-nCoV », annonce l’organisation mondiale en janvier. A la fin du mois, les Etats-Unis décident d’interdire le sol américain aux voyageurs en provenance de Chine…

VA

Publicité
loading...