PARTAGER

Le député de l’Isère Olivier Véran nommé Young leader France-Chine en 2018 : réseau d’influence… et de promotion ?

FIL INFO – Le député de l’Isère Olivier Véran fait partie de la promotion 2018 des Young leaders France-Chine. Objectif officiel de ce programme : favoriser les liens entre les deux pays, sur le modèle américain de la French-American Foundation. La promesse d’une ascension accélérée ?

Le député de l’Isère Olivier Véran (LREM) a été nommé Young leader France-Chine. Young leaders ? Tel est le nom de ce programme phare de la China Found Fondation dont la vocation est officiellement de « favoriser le développement de liens durables et amicaux entre personnalités françaises et chinoises et d’encourager la création de projets conjoints ».

Depuis 2012, l’institution franco-chinoise sélectionne ainsi chaque année et pour deux ans une vingtaine de jeunes entrepreneurs, cadres à haut potentiel, chefs d’entreprise, chercheurs et futurs dirigeants politiques. Même chose coté chinois.

Sur le modèle de la French-American Foundation, précurseur en 1976, on retrouve ainsi dans ce microcosme nombre de personnalités du monde politique, économique ou médiatique, qui semblent constituer les trois piliers du réseau.

Réseau d’influence et de promotion ?

Dans cette cuvée 2018, Sybile Veil, nouvelle PDG de Radio France ou le champion du monde de Taekwondo Pascal Gentil. Sélectionnés également, Roland Moquet (Axa Italie), Jérémie Dyen (directeur d’investissements de Bridgepoint Paris, société de capital-investissement), Boris Derichebourg (patron de Derichebourg Multiservices) ou Pierre-Edouard Sterin (fondateur de Smartbox).

Du côté des élus, seuls Olivier Véran et Anne-Laure Cattelot, tous deux députés de la majorité présidentielle, ont été pour l’heure nommés. Mais le réseau pioche allègrement dans la classe politique, toutes couleurs confondues.

Les Young leaders, ambassadeurs de la France à l’étranger ? La question ne fait pas de doute.

Réseau d’influence mais aussi de promotion, voire promesse d’une ascension accélérée ? Avant de devenir ministre en 2014, Emmanuel Macron avait fait partie de la cuvée 2012 des Young leaders de la French-American Foundation.

Source placegrenet.fr

Publicité