PARTAGER

Interviewé par Voici pour faire la promotion de son roman intitulé Le JugeChristophe Lambert a fait de surprenantes révélations.

L’acteur de 58 ans, qui a choisi de faire d’un justicier tueur le héros de son intrigue, balance sur la noirceur et les vices de notre société.

S’il évoque d’abord le trafic de drogue, il étrille ensuite les « pédophiles protégés, qu’on connaît, dans la poli­tique, la finance » : « Le monde est plus violent qu’a­vant.

Ça ne sert à rien de courir derrière les délinquants mineurs sur lesquels on va trou­ver 20 grammes de drogue.

Il faut trou­ver celui qui en fait passer trois tonnes dans les ports. Vous seriez éton­née par exemple de voir le nombre de pseudo hommes d’af­faires, de pédo­philes proté­gés, qu’on connaît, dans la poli­tique, la finance.

Les affaires sont très vite étouf­fées

« Lorsque le journaliste lui demande s’il n’est pas « un peu parano », l’ex-compagnon de Sophie Marceau livre un scénario à la Taken : « Non, pas du tout ! Les exemples ­affluent : c’est comme quand on trouve des filles dans des caves à qui on file des gamelles comme à des chiens, qu’on bat, qu’on drogue ; ou la petite qu’on vend aux enchères sur le dark Web, et des sites comme Silk Road où on peut trou­ver tout ce qu’on veut et qu’on met souvent des années à fermer !

« Avec la même franchise, Christophe Lambert s’est livré sur son alcoolisme : « J’ai arrêté de boire depuis long­temps. Je me suis sevré plusieurs fois, j’ai fait des rechutes, mais je connais désor­mais les méca­nismes de cette addic­tion.

Les méde­cins m’ont expliqué qu’il s’agis­sait d’une mala­die. Aujourd’­hui, je suis en paix et je vais très bien ».

Mais inutile d’espérer des révélations croustillantes sur Sophie Marceau, avec qui il a vécu de 2007 à 2014 et dont il ne dit que du bien : « C’est quelqu’un que je respecte énor­mé­ment, qui a une vraie inté­grité, qui est intel­li­gente. C’est une femme super. Je n’ai rien d’autre à dire. »

Source Première

Publicité