PARTAGER

Des internautes accusent la cagnotte de soutien aux forces de l’ordre, dont le montant a explosé, d’être « un fake alimenté par un robot ».

POLITIQUE – « Plutôt qu’une cagnotte pour le voyou Dettinger, participez à la cagnotte pour les soutenir! » Lancée mardi par le président LR de la région Paca, la cagnotte Leetchi de soutien aux forces de l’ordre a connu un engouement fulgurant, particulièrement dans la journée de mercredi où son montant est passé de 200 à plus de 800.000 euros de dons. Peu avant 14h ce jeudi, la collecte dépassait le million d’euros avec un peu plus de 36.800 participations.

Ce succès, qui a très largement détrôné celui de la cagnotte lancée en faveur de l’ex-boxeur Christophe Dettinger poursuivi pour avoir frappé des gendarmes, est toutefois contesté par de nombreux internautes, notamment dans les rangs des soutiens aux gilets jaunes, qui accusent cette cagnotte d’être alimentée automatiquement « par un robot », faisant gonfler artificiellement le montant global de la collecte.

Un scénario fermement démenti par la direction de la plateforme Leetchi jointe par Le HuffPost. »Il n’y a pas eu et nous n’avons jamais subi d’attaque de robots », assure son directeur général Benjamin Bianchet. La plateforme de dons en ligne est catégorique: toutes les contributions affichées sont bien réelles et Leetchi « n’accepte aucune contribution automatique générée par des robots ».

A en croire les dirigeants de la plateforme, cet imbroglio numérique serait lié à une banale opération de maintenance visant à optimiser l’affichage sur le site. Explications.

Courbe de dons et Cloudflare

« Robots donateurs insomniaques », « fake alimenté par un bot? », « vaste fumisterie »… Le concert de protestations est né dans la nuit de mercredi à jeudi lorsque des internautes se sont étonnés de la régularité constante des dons enregistrés par la collecte en faveur des policiers.

Outre des doutes sur la nature répétitive et le nombre relativement faible des commentaires sur la page, ces internautes ont intensément partagé des graphiques, dont nous n’avons pu vérifier ni l’authenticité ni la source originelle, affichant une courbe étrangement constante du nombre de dons comme des sommes versées sur cette cagnotte. Et ce en plein milieu de la nuit.

Souvent citée comme référence par les internautes sur le sujet, la page « Yetiblog » résumait ses soupçons en ces termes:

« 1869 généreux donateurs insomniaques rajoutant la somme extravagante de 52.265,28 euros entre 4h27 et 5h24 du matin, le stratagème était grossier. Autres étrangetés: 3152 commentaires seulement pour 30.933 donateurs (NB : les robots ne laissent pas de commentaire); la moyenne de dons donateurs est toujours quasi strictement la même à la fin de cette folle nuit qu’au milieu de la journée d’hier : 27,41 euros/donateur (contre 27,21). »

Sa conclusion? « La caisse de soutien aux forces de l’ordre organisée par M. Muselier est un fake alimenté par un robot ».

Autre indice qui a achevé de convaincre les hésitants: dans la matinée, les internautes constataient que Leetchi avait installé un outil de protection Cloudflare. Ce dernier permet notamment de se prémunir contre des attaques informatiques du type DDos, une preuve supplémentaire aux yeux des internautes que le site répondait en fait à une attaque automatisée.

 

Un banal souci d’affichage?

Contactée dans la matinée, la direction de Leetchi affirme néanmoins que l’ensemble de ces indices n’ont rien à voir avec des robots et que tous s’expliquent par un banal problème d’affichage. « Depuis le début de la semaine et l’exposition médiatique exceptionnelle que nous connaissons, nous expérimentons des soucis techniques sur le site avec un ralentissement dans l’affichage des pages, mais aussi, sur certaines cagnottes comme celle en faveur des policiers, un ralentissement dans le traitement et l’affichage des sommes collectées », explique son DG Benjamin Bianchet.

C’est pour répondre en urgence à ce ralentissement général du site au moment où il était sous le feu des projecteurs que Leetchi a décidé d’installer l’outil Cloudflare. « Non parce que nous répondions à une attaque mais parce que cet outil permet aussi d’accélérer l’affichage des pages », assure Benjamin Bianchet.

Concernant les fameuses courbes de dons étrangement constantes, Leetchi confirme qu’elles reflètent bien une réalité mais assure qu’elles s’expliquent elles aussi par un souci d’affichage et de traitement des dons qui s’est résolu graduellement dans la nuit de mercredi à jeudi.

« Avant d’être affiché, chaque don fait l’objet d’un traitement automatisé afin notamment de garantir la sécurité informatique du donateur, explique Benjamin Bianchet. Dans la journée de mercredi, nous avons subi un ralentissement qui a freiné la validation et donc l’affichage en temps réel des sommes versées. On a mis en place dans la soirée une optimisation qui a permis de fluidifier l’affichage. Mais il y a eu un effet file d’attente et le rattrapage du retard accumulé s’est fait graduellement tout au long de la nuit. D’où cette impression de montants augmentant de manière automatique ».

Un scénario attesté par un tweet posté dès mercredi soir par Leetchi: pointant un problème d’affichage, la plateforme prévenait déjà que les « contributions impactées seraient traitées graduellement et automatiquement dans les prochaines heures ».

En début de matinée, la progression des dons semblait en effet avoir repris sur un rythme plus irrégulier.

Déplorant une forme « d’irrationalité » dans les attaques visant sa plateforme, Leetchi précise par ailleurs qu’elle abrite depuis maintenant deux mois de nombreuses autres cagnottes en lien avec le mouvement des gilets jaunes. « Et cela se passe très bien », précise-t-elle.

Source huffingtonpost