PARTAGER
© REUTERS / Philippe Wojazer

«Cette sévérité à géométrie variable»: après que le ministre de l’Intérieur a estimé que ceux qui détérioraient des radars pourraient être responsables d’homicide, les internautes se sont empressés de lui rappeler ses propos sur le retour des djihadistes et la baisse statistique du nombre de tués sur la route en 2018.

Dans une interview accordée à BFM TV, le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, a estimé que les personnes qui avaient cassé des radars étaient potentiellement responsables de la mort des accidentés de la route au même endroit.

«Je le dis à ceux qui « s’amusent » à casser des radars, le jour où il y aura un accident. Je vais prendre un exemple au Luc cette semaine. Juste à côté d’un radar vandalisé, une personne est morte. Que celui qui m’entende et qui a cassé et détruit le radar, n’oublie pas qu’il y a peut-être une personne qui est morte à cause de lui», a-t-il déclaré.

Sur la Toile, les réactions ont été vives.

Beaucoup ont rappelé les propos du ministre sur le retour des djihadistes français en Syrie:

D’autres ont noté la baisse du nombre de victimes sur la route en 2018:

Près de 130 djihadistes français détenus dans des camps en Syrie, sous surveillance kurde, retrouveront prochainement leur sol natal pour y être jugés, en raison du retrait des États-Unis et de l’instabilité dans la région, a annoncé BFM TV le 29 janvier. Les rapatriements se feront par avion. Ils seront tous incarcérés et poursuivis en justice dès leur arrivée en France.

Source : Sputnik France

La bibliothèque de Tepa

Livres à lire sur le sujet. Soutenez financièrement l’action de Patriote Info en achetant l’un des livres de sa bibliothèque.

Publicité
loading...