PARTAGER

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Ouh la la la, Trump, il est méchant.

Hoooooo, la belle bleue… la vague démocrate.

En fait de vague, et de déferlement, ce fut une vaguelette, à peine une houle comme le disent les médias américains pas franchement « trumpophiles ».

D’ailleurs, je ne résiste pas à l’envie de vous citer ce passage d’un article de Huffingtonpost.fr… média très éloigné d’accusation de trumpophilie aggravée !!

« Les démocrates sont groggy aujourd’hui : le sénat leur a échappé et l’avance de Donald Trump a grandement augmenté. Pire, il dispose désormais d’une légitimité politique puisque ces élus républicains sont totalement acquis à leur président. La prise de la Chambre des représentants sera une bien maigre consolation alors qu’un tsunami bleu (la couleur des démocrates) était annoncé voici encore trois mois par le leader des sénateurs du parti de l’âne, Chuck Schumer. Même l’élection des gouverneurs n’est pas plus satisfaisante, car, en dépit de quelques prises locales, il n’y a pas non plus eu de véritable poussée anti-Trump, comme les opposants l’avaient espérée. Il y a même de vraies défaites comme celle d’Andrew Gillum en Floride ou de Stacey Abrams en Georgie. Il faut donc se rendre à l’évidence : le président sort vainqueur de la dramatisation qu’il a lui-même encouragée, de ce référendum sur lequel les deux camps ont basé leur campagne »…

Alors là, je suis impressionné par un tel aveu !
Bon, les raisons de la non-défaite de Trump, tout le monde les connaît. Il fait une politique populiste, donc forcément, cela plaît au peuple, et comme c’est le peuple qui vote, eh bien Trump n’est pas renvoyé dans ses pénates.

Cela surprend nos « zobservateurs », pourtant c’est assez simple à comprendre. Une politique bonne pour les gens ne l’est pas forcément pour les grandes multinationales et la caste mondialiste qui dirige.

Quand on regarde les titres de la presse, prouver la défaite de Trump ne semble pas évident.

Alors Trump a-t-il gagné ?
Non. Pas franchement non plus. Disons qu’il n’a pas perdu, et que les démocrates n’ont pas gagné.

Trump ne sera pas renversé et sans gagner le Sénat, les démocrates perdent leur espoir de virer Trump en cours de mandat.

De surcroît, Trump prend une belle option pour les présidentielles qui auront lieu dans deux ans.

La vraie question est… la guerre commerciale va-t-elle se poursuivre ?

Voilà la vraie question que l’on devrait tous se poser aujourd’hui.

Trump va-t-il pouvoir poursuivre sa politique ?
Globalement, il va pouvoir poursuivre sa déglobalisation… car Trump a le Sénat et aussi la Cour suprême, ce qui n’est pas rien dans la répartition des pouvoirs.

Les démocrates ne peuvent pas rester totalement sourds à la volonté de remettre l’America First au centre du jeu politique.

La raison est simple : si les démocrates sont accusés de ne pas être assez patriotes, ils risquent de se faire balayer aux prochaines élections.

Trump va donc poursuivre sa démondialisation avec une relative complicité tacite des démocrates, qui n’y sont pas aussi opposés que cela en tout cas dans une certaine mesure, ce qui n’est pas le cas sur les aspects migratoires par exemple où ils en font une ligne de césure politique très claire.

Alors, oui, dans l’épaisseur du trait, Trump va pouvoir poursuivre sa politique de démondialisation.

Il ne devrait pas non plus l’accélérer, et les démocrates auront tout loisir de lui mettre en travers tout un tas de commissions d’enquête.

Le combat de titan va se poursuivre et rien n’est réglé.

Si les marchés veulent voir dans cette élection un résultat rassurant, ils risquent de rapidement déchanter.

D’ailleurs, beaucoup se mentent aussi…

Trump va devoir faire des compromis !!
J’adore ce titre.

Cela revient à dire que l’on n’a rien compris à la psychologie de Trump.

Faut être un Holland(ouille) pour se vendre comme un président normal. Personne ne veut d’un président « normal » !

Trump ne fait pas de compromis ! Jamais.

Trump fait des « deals ».

Il cherche des accords, il déploie des stratégies de négociation, de bluff, de puissance, de mensonge s’il le faut et même de manipulation si c’est nécessaire… Il pousse l’autre à un « deal » le moins mauvais pour la partie adverse… Cela n’a rien à voir avec un compromis.

Trump a une mission.
Remettre les États-Unis sur les rails en faisant dérailler la Chine. Il ira au bout du combat et les démocrates n’ont pas gagné les moyens de l’en empêcher.

Pour nous, il va pouvoir pousser les partis dits populistes et nationalistes partout en Europe. L’Europe qu’il va falloir continuer à humilier.

Et Macron, il en pense quoi de la défaite de Trump ? Hahahahaha…

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

Source : insolentiae.com

La bibliothèque de Tepa

Livres à lire sur le sujet. Soutenez financièrement l’action de Patriote Info en achetant l’un des livres de sa bibliothèque.