PARTAGER
La rémunération de l’ex-ministre attise la colère des « gilets jaunes ». Mais elle n’est pas liée au fait qu’elle s’occupera du débat voulu par Emmanuel Macron. Chantal Jouanno a répondu aux critiques sur France Info…

À une semaine du début du Grand débat national, le salaire de Chantal Jouanno, la Présidente de la commission nationale du débat public depuis mars 2018, fait polémique. Comme l’a révélé le journal spécialisé La Lettre A, l’ex-spécialiste perçoit 14 700 euros bruts par mois (176 518 euros en 2019) mais ce montant n’est pas lié à sa mission « d’organisatrice du grand débat ». Malgré tout, ces émoluments proches de ceux accordés au chef de l’Etat ou au Premier ministre – 15 140 euros – ne passent pas, dans un contexte de crise des « gilets jaunes ».

Elle comprend que son salaire puisse choquer

« C’est le salaire fixé par les autorités [pour] les présidents de la CNDP, quels qu’ils soient. » Chantal Jouanno a répondu aux critiques lundi 7 janvier sur France Info en déclarant également qu’elle comprenait que le salaire des présidents de la CNDP, fixé par les autorités, puisse choquer et qu' »il est possible de faire une proposition pour le réviser ».

Source midi libre