PARTAGER

Le haut-commissaire aux retraites siège depuis 2016 au conseil d’administration de la Fondation SNCF, qui pilote les opérations de mécénat du groupe ferroviaire. Une nouvelle qui tombe mal alors que Jean-Paul Delevoye est déjà dans la difficulté du fait d’autres fonctions non déclarées auprès de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique, en plein débat sur la réforme des retraites.

Depuis quelques jours, Jean-Paul Delevoye est dans la tourmenteLe Parisien et Capital ont révélé qu’il avait omis de préciser, dans sa déclaration d’intérêts, plusieurs de ses fonctions, notamment au sein d’un institut de formation dans les assurances (Ifpass) et du think tank Parallaxe. Selon nos informations, confirmant une information publiée plus tôt par Capital, le haut-commissaire aux retraites a oublié de déclarer un troisième poste.

Le septuagénaire siège ainsi bénévolement depuis 2016 au conseil d’administration de la Fondation SNCF, qui pilote les opérations de mécénat du groupe ferroviaire. Le magazine note que la fonction n’apparaît pas sur sa déclaration d’intérêts et d’activités qu’il a déposée à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), le 15 novembre dernier.

Source : BFM TV

Publicité