PARTAGER

Des Levalloisiens ont lancé une cagnotte pour récolter 500 000 euros afin de payer la caution de Patrick Balkany. Dix jours après, Franceinfo dresse le bilan : un véritable flop.

Patrick Balkany ne pourra certainement pas payer sa caution. La justice réclame 500 000 euros au couple pour payer sa caution. Le 5 novembre, l’ancien élu était revenu sur sa situation financière : « On n’a plus un rond. Je crains que, malgré la brillante plaidoirie de mon avocat, je sois obligé de rester au trou, car je ne vois pas comment réunir cet argent. » Une situation qui avait ému des habitants de Levallois-Perret. Ne voulant pas rester inactive, une association de Levalloisiens avait alors décidé d’agir en lançant une cagnotte, un « Balkanython ».

Une dizaine de jours après le lancement de cette cagnotte, l’heure est au bilan. Mardi 12 novembre, Franceinfo annonce que l’appel aux dons n’a permis de récolter que 10 % de la somme soit un peu moins de 50 000 euros. Isabelle Balkany avait également expliqué qu’elle n’avait pas réussi à trouver une banque qui voulait bien héberger le compte de l’association de soutien. Selon elle, même l’établissement où le couple est client depuis quarante ans a refusé.

Citée par Franceinfo, l’actuelle maire de la ville par intérim raconte que son mari est « archi crevé, qu’il a perdu 20 kilos, qu’il souffre du dos et qu’il passe ses journées en prison devant la télé ». Avant d’ajouter : « Ça ne fait plus de lui un exemple mais un martyr. » Il manque donc 450 000 euros au couple pour payer la caution. Mercredi 13 novembre, la justice doit décider si elle accepte la deuxième demande de remise en liberté de Patrick Balkany. Il pourrait alors être libre et placé sous contrôle judiciaire. L’ancien maire de Levallois est incarcéré à la prison de la Santé depuis le 13 septembre dernier.

Source : Le Point

Publicité
loading...